Le public des Embellies a été reçu en musique par un groupe qui nous jouait, du balcon de l’Antipode, une musique très rock’n’roll. On entendait la musique d’assez loin, ça a sans doute attiré du monde… pour Fragments !

Déjà sur scène, Evening Hymns ! Le trio canadien originaire de Orono en Ontario (deux guitares, un clavier) nous a joué une musique indie folk rock assez agréable. Bonnetta, le chanteur/guitariste et aussi songwriter parlait beaucoup à son public, ce qui rendait l’ambiance intimiste. Bonnetta rendait ainsi sur scène hommage à son père, musicien aussi. Le dernier album du groupe s’intitule Quiet Energies (2015)

Le groupe le plus attendu de la soirée était Fragments. Le trio rennais de post-rock atmosphérique instrumental, était très heureux de jouer à Rennes (le groupe n’avait pas joué à Rennes depuis les TransMusicales 2014 ; https://culturemetal.wordpress.com/2014/12/31/trans-2014-fragments/). Aussi, le trio fêtait la sortie d’un tout premier album Imaginary Seas (cf : visuel de l’article). Toujours dans une ambiance intimiste, les musiciens parlaient d’ailleurs sans micro au public. Les personnes qui avaient participé de près ou loin à la réalisation de l’album étaient invitées et ont été remerciées avec beaucoup de chaleur par le groupe. Aussi, une centaine de personnes étaient invitées sur le concert, des personnalités rennaises, de l’Association Trans Musicales, ou de l’association Clair Obscur (festival Travelling) se sont joints à la soirée. Bref, un concert un peu VIP, mais un très bon concert. Bravo !

Louise Roam, qui a été révélée au public rennais lors de sa résidence à l’Aire Libre pendant les Trans Musicales 2015, clôturait la soirée, de sa voix et musique éclectronique.

Post-Scriptum : Hélas, je n’ai pas de photo pour illustrer mon article. L’association Patchrock considère sans doute la diffusion des images peu nécessaire à la communication des groupes qu’elle produit.

 

 

Publicités