Anathema, le groupe anglais de rock progressif, se produisait pour la première fois au Motocultor et clôturait la programmation de la Massey Ferguscène du samedi soir, le samedi 16 août 2019.

🎫 Anathema se produira bientôt en France pour deux dates : au Trianon à Paris, le 8 mars 2020 et lendemain à l’Antipode à Rennes, le 9 mars 2020 à l’occasion des dix ans de l’album culte We’re here because we’re here ; une date Garmonbozia.

Annathema @ Anntipode - Rennes.jpg

📸 En attendant, voici un retour en images sur le concert de Anathema au Motocultor 2019 par Amandine Briche pour Culture METAL. 🤘

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’abord, pionnier du doom/death metal anglais avec Paradise Lost et My Dying Bride, Anathema est un groupe (comme Sólstafir, aussi à l’affiche du Motocultor 2019 le samedi) dont le style a évolué du metal au rock. Anathema a été fondé en 1990 à Liverpool en Angleterre par les frères Cavanagh (Danny et les jumeaux Vincent et Jamie)  et par John Douglas. Sa sœur, Lee Douglas a rejoint le groupe en 2010. Le groupe est aujourd’hui formé de Vincent Cavanagh au chant à la guitare et aux claviers, Danny Cavanagh à la guitare, aux claviers et au chant, John Douglas aux percussions acoustiques et électroniques, Lee Douglas au chant depuis 2010 et Daniel Cardoso à la batterie depuis 2018, l’année où Jamie Cavanagh alors à la basse a quitté le groupe. Anathema a sorti treize albums studios en près de vingt ans de carrière : Serenades en 1993, The Silent Enigma en 1995, Eternity en 1996, Alternative 4 en 1998, Judgement en 1999, A Fine Day to Exit en 2001, A Natural Disaster en 2002, Hindsight en 2008, We’re Here Because We’re Here en 2010, Falling Deeper en 2011, Weather Systems en 2012, Distant Satellites en 2014 et The Optimist en 2017.

Publicités