Le Naïa Museum et le Festival Court Métrange s’associent une nouvelle fois et vous invitent à un voyage mystique dans la danse de ces petits spectres malfaisants issus de la mythologie antique romaine, en écho au thème de l’édition 2019 du Festival Court Métrange 2019 : Le fantôme, hantises du passé et cinéma de l’invisible.

Les sculptures métallurgiques de Patrice Hubert côtoient les photographies fantasmagoriques de Gilles Courat, les œuvres poétiques de Yannick Germain, les sculptures infernales de Yoann Penard et les étincelantes peintures de Yoann Lossel.

Ainsi, cinq artistes contemporains exposent au sein de la galerie et du jardin de la Maison Internationale de Rennes (MIR) du 10 au 20 octobre 2019, le temps de la 16e édition du festival Court Métrange. Le vernissage de l’exposition se tient aujourd’hui même à 19h et est précédé d’une table ronde avec les artistes de l’exposition sur l’art fantastique : « Une inquiétude familière » aujourd’hui à 17h30, à la MIR.

Artiste et enseignant-chercheur, Jean-François Robic pratique la vidéo et le dessin. Il a enseigné les arts plastiques et le cinéma à l’Université de Strasbourg et à l’Université de Picardie-Jules Verne. La rencontre avec les artistes de l’exposition privilégiera les problématiques relatives à la « croyance » par la technique et l’esthétique des arts fantastiques, la question des modèles et des liens et avec les autres formes artistiques et sur ce que dit l’art fantastique du monde contemporain.

Maison internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand, 35000 Rennes
—- Vernissage le 10 octobre 2019 à partir de 19h —-

Horaires :
– En semaine de 14h à 19h
– Le week-end de 12h à 19h
– Visite guidée sans réservation les week-ends à 16h

— Entrée libre —

Publicités