L’Amarok Metal Fest célèbre sa 4e édition à Aigrefeuille-sur-Maine (au sud de Nantes), les vendredi 8 et samedi 9 mars 2019 : 13 groupes à l’affiche sur 2 jours dont Moonreich et Pensées Nocturnes en têtes d’affiche de la soirée du vendredi et Trepalium et Bukowski en têtes d’affiche de la soirée du samedi, mais aussi un village d’artisans exposant et une fête foraine ! L’Amarok est organisé par Soundfest Production

AMAROK METAL FEST 201913 groupes à l’affiche, à Aigrefeuille-sur-Maine 🤘

VENDREDI 8 MARS ◄ 5 groupes à l’affiche / Ouverture des portes : 19h 🕖 / Début des concerts 20h 🕗

GROUND, le groupe de post-hardcore originaire de Montaigu, ouvrait les hostilités le vendredi soir de l’Amarok Metal Fest dès 20h (20h-20h35). Je ne me prononce pas sur la prestation de Ground car je n’en garde que peu de souvenirs (néanmoins aucun souvenir importun, au contraire). C’est donc un groupe que je reverrai sur scène avec intérêt.  Voici quelques images du concert de Ground à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

GRAVITY, le groupe de metal moderne originaire de Montpellier en Occitanie, se produisait sur l’Amarok Metal Fest le vendredi soir  (21h-21h45). J’attendais la prestation des Montpelliérains de Gravity avec impatience. Après les avoir découvert sur scène en concert au Nantes Metal Fest 2017 et en avoir fait la couverture photo, après les avoir vus au Mondo Bizarro à Rennes, voici un an, le mardi 27 février 2018, aux côtés de Karma Zero et de Whellfall, puis les avoir revus au Metal Corner, le jeudi du Hellfest 2018 dont je garde de très beaux souvenirs, je n’ai pas du tout été déçue de la prestation du groupe à l’Amarok et de sa chanteuse Émilie, même malade, qui a assuré son set avec témérité, coûte que coûte, sans rien laisser paraître. Gravity se produisait le lendemain au Mondo Bizarro à Rennes, lors d’une soirée Season Of Sound aux côtés de Tears Of Tears et de Sphaera ; soirée qui marque la fin d’une semaine de tournée à travers la France pour Gravity. La formation du groupe comprend : Émilie au chant, Alex à la guitare, Richy à la batterie et Tim à la basse. En 2019, Gravity fête déjà ses dix ans d’existence et compte désormais trois albums : Syndrome en 2011, Eutheria en 2012 et Noir en 2017. Le groupe prépare d’ailleurs un nouvel album et repartira en tournée à sa sortie en 2020. Cependant, d’ici-là, Gravity a l’honneur d’être programmé sur la date nîmoise du Hellfest Warm Up Tour, le jeudi 25 avril 2019 au Paloma à Nîmes avec Dagoba, Princesses Leya. En attendant, voici quelques images du concert de Gravity à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

Et aussi, Gravity par Culture METAL au Nantes Metal Fest #6 https://culturemetal.com/2017/12/18/nm-f-6-gravity/#more-17508

 

IMPUREZA, le groupe franco-espagnol de « hispanic extreme metal » se produisait sur l’Amarok le vendredi soir (22h10-23h) ; une prestation que j’attendais aussi avec impatience. Après les avoir vus au Motocultor Open Air en 2012, puis trois ans après, au Muscadeath Fest 2015 aux côtés de Comalane, Malkavian, No Return, Crusher et Loudblast, et enfin ici à l’Amarok Metal Fest 2019. Le groupe a été fondé en 2004 à Orléans en Centre-Val de Loire en France (et non en Espagne), est formé de quatre musiciens espagnols et français : Esteban Martín (Vocals clean & growl), Lionel Cano Muñoz (All Guitars rhythm, lead & spanish), Olivier Hanoulle (Rhythm Guitar), Florian Saillard (Fretless Bass electric & acoustic), Guilhem Auge (Drums), et a sorti de nombreuses démos, un split album et un EP et deux albums :  La Iglesias Del Odio en 2010 et La Caída de Tonatiuh (2017). Le death metal de Impureza incorpore des éléments de musique traditionnelle flamenco, et autant sur album qu’en concert, c’est un pari réussi. C’est d’ailleurs le concert du vendredi soir de l’Amarok que j’ai préféré. Voici donc, quelques images du concert de Impureza à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

S’enchaînaient enfin les deux derniers concerts du vendredi soir de l’Amarok où se succédaient sur scène deux groupes issus du label français de l’underground du black metal Les Acteurs de l’Ombre : Moonreich et Pensées Nocturnes que nous avions d’ailleurs vus lors du LADLO FEST en octobre 2018, évènement sur lequel nous avions également produit un live-report dont voici le lien https://culturemetal.com/2018/11/07/le-ladlo-fest/#more-33394

MOONREICH, le groupe parisien de black metal se produisait sur l’Amarok le vendredi soir (23h25-0h15) ; une prestation que j’attendais sans impatience. Il faut dire que c’était loin d’être la première fois que j’avais l’occasion de voir Moonreich sur scène. En effet, six fois en deux ans : au Venom Fest en avril 2017, au Metal Culture(s) VII en mai 2017, au Mondo Bizarro à Rennes, le lundi 23 octobre 2017, aux côtés de Griffon et de Smerter, à la Jument Pavoisée à Rennes, le vendredi 13 juillet 2018, aux côtés de Pénitence Onirique et de Möhrkvlth, au LADLO FEST 2018 et enfin ici à l’Amarok Metal Fest 2019. La prestation du groupe a été assez décevante à l’Amarok et ça a été un sentiment partagé dans le public. Était-ce lié à un énorme problème de son ? L’ingénieur son ne maîtrisait semble-t-il pas la console. Était-ce aussi lié un changement de line-up : Romain Delouvrier qui joue aussi dans Griffon et dans Pensées Nocturnes a été remplacé. Moonreich a été formé voici onze ans en 2008 à Paris par quatre musiciens et a sorti deux EP et quatre albums : Loi Martiale en 2011,  Terribilis Est Locus Iste en 2013, Pillars Of Detest en 2015, Fugue en 2018, que nous avons d’ailleurs élu comme l’un des meilleurs albums de 2018.  Voici quelques images du concert de Moonreich à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

Et aussi, Moonreich par Culture METAL https://culturemetal.com/?s=moonreich

 

PENSÉES NOCTURNES, le groupe parisien de « déglingué black metal » clôturait la soirée du vendredi de l’Amarok (0h40-01h30). Comme Moonreich, Pensées Nocturnes a été formé en 2008, voici onze maintenant et a sorti six albums : Vacuum en 2009, Grotesque en 2010, Ceci est de la musique en 2011, Nom d’une pipe ! en 2013, À boire et à manger en 2016 et Grand Guignol Orchestra en 2019. Pensées Nocturnes est le groupe de Vaerohn qui compose, fait la voix et tous les instruments. Sur scène, c’est une fanfare déglinguée version black metal, un spectacle grand-guignolesque déglinguée (le revers de Avatar si l’on jouait à pile au face). J’avais eu l’occasion de découvrir Pensées Nocturnes sur scène, en concert au Metal Culture 2018 et d’en faire la couverture photo dont voici le lien https://culturemetal.com/2018/06/04/pensees-nocturnes-au-metal-cultures/#more-25253 Pensées Nocturnes par Culture METAL au Metal Culture(s) VIII. Mais revenons-en à l’Amarok Metal Fest 2019 avec un retour en images sur le concert de Pensées Nocturnes par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography : 

 

Le running order de la soirée du vendredi de l’Amarok était tout à fait adapté : commencer par du post-hardcore avec Ground, poursuivre par du metalcore avec Gravity et du death metal avec Impureza et terminer par du black metal avec Moonreich et avec Pensées Nocturnes, un groupe qui ne fait pas forcément l’unanimité.

Mon TOP 5 (subjectif) – Day 1 Amarok Metal Fest 2019

  1. Impureza
  2. Gravity
  3. Pensées Nocturnes
  4. Moonreich
  5. Ground

 

SAMEDI 9 MARS ◄ 8 groupes à l’affiche / Ouverture des portes 11h00 / Début des concerts 15h30

RENDEZ-VOUS SOUS LA TERRE, le groupe nantais de post-rock, ouvrait les hostilités le vendredi soir de l’Amarok Metal Fest dès 15h30 (15h30-16h05). Rendez-vous sous la Terre a été formé en janvier 2016 par Yann, Julien, Toa, Clément et Cora au chant. Je ne me prononce pas sur la prestation du groupe car pour être tout à fait honnête je l’ai ratée, et pour avoir écouté un peu, je pense que ça n’aurait pas été mon concert préféré de la journée. Cependant, Jeremie a photographié le groupe sur scène pour Culture METAL. Voici donc quelques images du concert de Rendez-vous sous la terre à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

Ensuite le stoner des Stoned Harpies (groupe nantais) et de Overcharger (groupe bordelais) prenait le flambeau des hostilité du samedi après-midi de l’Amarok. Les deux groupes avait été d’ailleurs programmés un mois auparavant lors des West Stoner Sessions à la Scène Michelet à Nantes, qui se sont déroulées du 31 janvier au 3 février 2019.

STONED HARPIES, le groupe nantais de « heavy hypnotic bluzz » se produisait l’Amarok Metal Fest le samedi après-midi (16h40-17h20). Les Stoned Harpies se sont formés en octobre 2011, avec M au chant et à la guitare, A à la guitare, T à la basse et P à la batterie. J’avais découvert Stoned Harpies aux côtés de Wood lors d’une soirée Erato le mercredi 14 mars 2019 au Bar’hic à Rennes et j’avoue que je n’avais pas trop aimé. Les Stoned Harpies étaient passées après Wood. Autant j’avais beaucoup aimé Wood, je n’avais pas aimé Stoned Harpies : le rock stoner de Stoned Harpies m’avait paru faiblard après le metal stoner de Wood. Néanmoins, j’ai préféré la prestation des Stoned Harpies à l’Amarok dont le running order a été conçu pour le spectateur et l’a accompagné dans une montée en puissance et en énergie musicales. Voici donc quelques images du concert de Stoned Harpies à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

OVERCHARGER, le groupe bordelais de southern metal se produisait sur l’Amarok Metal Fest le samedi après-midi (17h55-18h35). Overchager s’est formé en octobre 2010 avec JB à la guitare, Tom à la batterie, Seb au chant et Johann à la basse. Le groupe a sorti deux albums : All That We Had en 2014 et Origin en 2018. Daphnéa Doto et Paul Fouchault de Matière Noire Vidéo ont découvert Overcharger au Heavy Days de Bordeaux en janvier ; un festival qu’ils couvrait alors pour Culture METAL. Voici d’ailleurs le lien vers leur live-report 👉 https://culturemetal.com/2019/01/30/heavydays1-25-01-19/#more-39445 En bref, Overcharger dégage une belle énergie sur scène. Voici quelques images du concert de Overcharger à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

THE BEARDED BASTARDS, le groupe parisien de hardcore se produisait sur l’Amarok Metal Fest le samedi soir  (19h10-19h55). Un groupe plein de bonne humeur et de bon humour. Le groupe est formé par Steph à la batterie, Cedric à la guitare, Krust à la basse, Mash à la guitare et Arno au chant et a sorti deux EP : un premier EP éponyme The Bearded Bastards en 2016 et un second : Release The Beast en 2018. Voici quelques images du concert de The Bearded Bastards à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

DEFICIENCY, le groupe de melodic thrash metal originaire de Moselle se produisait sur l’Amarok Metal Fest le samedi soir (20h30-21h15). Je ne connaissais pas, et j’ai apprécié. Defiency est né des cendres du groupe Black Age voici dix ans, en 2009, avec Laurent GISONNA (Lead Guitar/Vocals), Vianney HABERT (Bass guitar), Jérôme MEICHELBECK (Rhythm Guitar) et Benjamin JAKSCH (Drums), a sorti trois albums State Of Disillusion en 2011, The Prodigal Child en 2013 et The Dawn Of Consciousness en 2017 et compte en dix ans une centaine de dates à travers la France et l’Europe : Defiency est d’ailleurs parti en tournée européenne avec Angelus Apatrida et Suicidal Angels. Or, voici quelques images du concert de Defiency à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

TREPALIUM, le groupe de groove death metal originaire de Bressuire se produisait sur l’Amarok Metal Fest le samedi soir (21h50-22h40). Trepalium a été fondé en 2001 par Harun Demiraslan (Lead & Rythm Guitars), Nicolas Amosse (Rythm Guitars), Sylvain Bouvier (Drums), Ludovic Chauveau (Bass), avec aujourd’hui Renato Di Folco (Vocals). C’était d’ailleurs, la première date de Trepalium avec son nouveau chanteur. Or, j’avais connu Trepalium du temps de l’ancien chanteur, Cédric « KK » Punda, qui a été récemment remplacé par le chanteur de Flayed ; groupe que j’aurais l’occasion de découvrir sur scène en première partie des Tambours du Bronx à l’Etage le vendredi 5 avril 2019 ; évènement que je couvrirai en mode photo. J’avais vu Trepalium sur scène à Rennes (il y a quelques années de ça déjà) avec Klone et Hacride à l’UBU à Rennes en octobre 2012 puis un mois après, avec Klone en première partie de Gojira à l’Étage à Rennes en novembre 2012. Pour ma part, il m’est difficile de me dire que le groupe que j’ai vu à l’Amarok est Trepalium. C’est un groupe que je croyais mort et qui a soudain ressuscité, né de ses propres cendres. Ce n’est pas que je juge la prestation du groupe ou du chanteur mauvaise, au contraire, mais très différente : Cédric apportait dans sa prestation une noirceur à Trepalium et Renato Di Folco y apporte au contraire, une luminosité. Trepalium prépare un nouvel album et se produira dans trois mois au Hellfest, le vendredi 21 juin 2019. En attendant, voici quelques images du concert de Trepalium à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

BUKOWSKI, le groupe parisien de power rock se produisait à l’Amarok Metal Fest le samedi soir (23h15-0h05), le 9 mars 2019, le jour anniversaire des quinze ans de la mort de Bukowski, l’écrivain américain (1920-1994). Bukowski, le groupe, est formé des frères Dottel Mathieu au chant et à la guitare, Julien à la basse et au chant, de Clément Rateau à la guitare et de Timon Stobart à la batterie et a sorti cinq albums : Amazing Grace (2009), The Midnight Sons (2011), Hazardous Creatures (2013), On the Rocks (2015) et Strangers (2018). Ce n’était pas la première fois que je voyais Bukowski sur scène, et j’avais d’ailleurs photographié le groupe sur scène au Plougarock 2016. 👉 https://culturemetal.com/2018/01/22/bukowski-au-plougarock-2016/#more-18754 Aussi, j’aurais l’occasion de revoir et de photographier à nouveau Bukowski sur scène au Metal Culture(s) IX, à Guéret, le mercredi 8 mai 2019. En attendant, voici quelques images du concert de Bukowski à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

PSYGNOSIS, le groupe le groupe de metal extrême atmosphérique et instrumental originaire de Mâcon, clôturait la soirée du vendredi et de l’Amarok (0h40-01h30). Ce fut ma claque musicale de la soirée ! Belle idée que de terminer sur du metal atmosphérique instrumental… Psygnosis s’est formé en janvier 2009, voici dix ans donc, avec Thomas Crémier à la batterie, Élise Masliah à la guitare, Raphaël Verguin au violoncelle et Rémi Vanhove à la guitare et aux samples. En dix ans, le groupe a sorti cinq albums : Phrases en 2009, Anti-sublime en 2012, Sublimation en 2013, Human Be(ing) en 2014, Neptune en 2017. Voici quelques images du concert de Psygnosis à l’Amarok Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography :

 

Même remarque quant au running order pour la journée du samedi de l’Amarok : c’était tout à fait adapté : commencer par du post-rock avec Rendez-vous sous la Terre, du stoner rock avec Stoned Harpies et du stoner metal avec Overchager, renchérir avec du hardcore avec The Bearded Bastards, du thrash metal avec Deficiency et du groove death metal avec Trepalium, poursuivre avec power rock avec Bukowski et enfin terminer par du metal instrumental avec Psygnosis.

Mon TOP 5 (subjectif) – Day 2 Amarok Metal Fest 2019

  1. Psygnosis
  2. Deficiency
  3. The Bearded Bastards
  4. Overcharger
  5. Bukowski
  6. Trepalium
  7. Stoned Harpies
  8. Rendez-vous sous la terre

 

 

 

« Le metal, ce n’est pas que de la musique. » Alors quoi de mieux qu’une fête foraine ?

Amarok Metal Fest - fête foraine

 

Citons les artisans exposant au Village de l’Amarok :

Antonin Lantidote (illustrateur, graphiste), Atelier Bois & Légendes (création d’objets et décors en bois ; univers médiéval, viking, fantastique…), Atelier de Louarn (bijoux fabriqués à la main en Bretagne), Atelier du Feu Secret (artisans joailliers, fabrication de bijoux sur mesure, or, argent et pierres précieuses, réparation et transformation de bijoux anciens), Atelier du Hrolf (artisan cuir), L’Âme Tannée (création cuir repoussé), Du bruit du feu (fer forgé, ferronnerie, petite fonderie), et LB Tatouages.

PS : Mes excuses au cas où j’aurais oublié quelqu’un. Merci de me l’indiquer en commentaire de l’article.

 

Soundfest Production et Amarok Metal Fest avaient organisé, voici un mois, un warm-up à l’évènement au Ferrailleur à Nantes, le vendredi 8 février 2019 avec à l’affiche Volker, Eradicate et Hipskor.

 

 

 

AMAROK METAL FEST Warm Up 2019

VENDREDI 8 FEVRIER ◄ 3 groupes à l’affiche, au Ferrailleur à Nantes 🤘

VOLKER, groupe de dark/horror/sludge metal bordelais. https://culturemetal.com/2018/06/10/volker-au-metal-cultures/ Volker par Culture METAL au Metal Culture(s) VIII.

ERADICATE, le groupe de metal indus nantais.

HIPSKÖR, le groupe de partycore nantais. https://culturemetal.com/2017/04/26/hipskor-au-artkore-fest/ HIPSKÖR par Culture METAL au Art’kore Fest.

 

Publicités