Voilà un groupe qui sort du lot ! Perihelion est un groupe hongrois de Post-Metal très créatif, autant dans ses compositions que dans ses clips. J’ai dit Post-Metal « histoire de », mais franchement, ils sont inclassables et c’est bien ça qui me plaît !
Petite leçon avec Örvény réalisé par Norbert Porkolab de Bad Moon Films.

Örvény, qui signifie Vortex, est le deuxième album du groupe sorti en 2017 chez Apathia Records. Comme il le disent sur le bandcamp :  » L’album doit être interprété comme un voyage unique avec ses sept chansons qui s’intègrent les unes aux autres. Une fois de plus, les paroles sont entièrement chantées en hongrois et tournent autour de passages oniriques vers le subconscient. »

En 2015, sortait le premier album Zeng (j’ai pas trouvé de traduction…) qui posait déjà les bases déchaînées du groupe. C’est tellement improbable, j’ai dû réécouter plusieurs fois pour comprendre où je mettais les pieds, et oui, j’adhère !
Suivi de Hold en 2016, qui signifie Lune, un EP avec trois nouvelles chansons plus épiques, qui offrent une interprétation très spéciale des Sycamores, les arbres étrangement magnifiques qui inspirèrent la bande originale de Twin Peaks.

albums périhelion

Encore un groupe qui sait choisir ses artistes, les Covers ont toutes étés réalisée par Costin Chioreanu, et c’est grâce à lui que j’ai écouté l’album à la base. Ce dessin flippant, coloré certes mais très puissant! Le vide spatial qui imite une forme humaine, ce regard d’étoiles qui te fixe. J’ai l’impression d’être la minuscule créature dans le creux de sa main géante. Flippant, dis-je!

Le groupe est composé de Gyula Vasvári (guitare et chant), Barna Katonka (batterie), Balázs Hubicska (guitare), Várkoly Tamás (basse). Ils sont originaire de la magnifique ville de Debrecen à l’Est de la Hongrie. Ils seront présents au SOUNDART Festival qui aura lieu du 8 au 10 Mars 2019 au Quantic Club à Bucharest!

J’adore vraiment ce groupe, ils sont fidèles à eux-même, on sent une belle spontanéité, ils sont innovants musicalement et visuellement, ils osent et ça tue!
Et pour le blabla, le périhélie est le point de l’orbite d’une planète (en orbite héliocentrique, CAD qui tourne autour du soleil) le plus proche du soleil contrairement à l’aphélie (qui est le point de l’orbite le plus éloigné).
C’est mon côté Alexandre Astier.

 

Sources : https://perihelion-official.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/perihelionofficial/

Costin Chioreanu : https://www.facebook.com/costin.chioreanu

 

Publicités