Festival entre culture celte et metal, l’édition 2018 du Samaïn Fest s’est déroulée du jeudi 1er au samedi 3 novembre. En attendant mes galeries photos des groupes à l’affiche du vendredi et du samedi soir, voici quelques images de la cérémonie et de la conférence druidiques de l’édition 2018 du Samaïn Fest, le samedi 3 novembre dans l’après-midi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sabbat de la tradition celtique, le Samaïn célèbre les morts et l’au-delà, mais fête aussi la nouvelle année celtique. Au Samaïn Fest, festival entre culture celte et metal, en soutien à l’école Diwan de Guipel, la cérémonie et la conférence ont été menées par le Grand Druide Morgan et le druide « Kurun » Ludovic Louboutin, membres de la Gorsedd de Galles. Le druide Kurun définit la Gorsedd non pas comme « une association cultuelle, mais comme une association culturelle« , sans dogme religieux où chaque membre se dit libre de ses croyances. Un druide défend sa culture et sa langue, la spiritualité celtique et oeuvre pour l’environnement. Le druidisme s’appuie la connaissance de la mythologie celtique et s’inscrit dans un rapport avec la nature, dans sa beauté et ses mystères. La conférence du Grand Druide Morgan a porté sur l’aspect cyclique et la complémentarité du jour avec la nuit, en miroir avec la complémentarité de la vie avec la mort : jour qui commence et qui s’achève dans la nuit, et vie qui commence et s’achève dans l’obscurité. Dans sa conclusion, le Grand Druide Morgan appelle au partage des richesses dans le monde et à la préservation de notre environnement.

 

Publicités