Deuxième film projeté à l’occasion de la séance Cartoon d’invitation, le jeudi 18 octobre 2018 à 19h15 dans le cadre de la 15e édition du Festival Court Métrange au cinéma Gaumont Pathé Rennes. HYBRIDS, avec ses 6 minutes et 22 secondes, pourrait passer inaperçu dans la vague continue des films d’animation reçus chaque jour par les festivals de cinéma. Pourtant, ce film réalisé par 5 jeunes auteurs issus de l’école d’animation 3D MOPA (également productrice) a fait l’unanimité au sein du jury du festival et pas que.

Lorsque les jurés Charlotte DEWULF et Fabio FRIZZI ont remis le Méliès d’Argent à HYBRIDS, leur sincérité et leur émotion étaient palpables. Le duo a insisté sur la « simplicité » du film et sa courte durée et sur la pertinence de son message écologique soutenu par une animation 3D d’une beauté plastique, d’une fluidité et d’un réalisme que certains réalisateurs des monstres du genre que sont PIXAR ou DREAMWORKS pourraient envier à nos jeunes créateurs tout juste sortis de leur formation. Dire que Romain THIRION, Florian BRAUCH, Matthieu PUJOL, Kim THAILLADES et Yohan THIREAU ont encore tout à apprendre du métier du fait de leur virginité dans le domaine est à la fois faux, au regard de la qualité de leur création, et encourageant si l’on considère que, désormais, tout commence pour eux tant ils ont mis la barre haute avec ce film. Déjà primé lors de la dernière édition du STITGES Festival Internacional de Cinema Fantastic de Catalunya, avec le prix du « meilleur court métrage d’animation » lui permettant, ainsi, d’être considéré par The Academy of Motion Pictures Arts & Sciences pour les Oscars 2019 (excusez du peu !) ce fût un réel plaisir pour moi de découvrir cette œuvre sur un grand écran et de la voir ainsi récompensée par un jury qui, sans le savoir, a partagé tout l’enthousiasme que je me suis vu exprimer après la projection.

hybrids (1)Simplicité, justesse et pertinence sont les mots qui caractérisent le mieux, selon moi, HYBRIDS. Son titre, si on l’associe à la lecture du pitch proposé par le programme du festival et qui tient en ces deux lignes : « Lorsque la faune sous-marine doit s’adapter à une pollution environnante, c’est toute la chaîne alimentaire qui évolue. » suffit à résumer son propos. Alors que les sujets du réchauffement climatique et de la pollution des cours d’eau et des océans n’ont jamais autant fait la une de l’actualité qu’à notre époque, les réalisateurs ont choisi de s’inscrire dans une démarche que je qualifierais de « militante mais silencieuse » en touchant directement le spectateur avec ce qu’ils savent faire de mieux : des images. HYBRIDS n’est doté d’aucune parole (pas même une voix off) et compte sur l’impact fort de ses images pour toucher chacun d’entre nous. Du mérou-conserve à la touchante tortue-couvercle en passant par les crabes-capsules, chaque personnage a été pensé avec un souci du détail qui ne laisse place à aucune faille.

hybrids (2)Durant un peu plus de six minutes nous sommes plongés dans un voyage sous-marin que nous trouvons à la fois beau (la virtuosité graphique de l’œuvre) et terrifiant (l’épave de bateau aux airs de requin mort et l’hybridation de chaque être vivant avec les éléments métalliques issu de la vie humaine et industrielle) et qui nous ramène, avec poésie et brutalité (le film nous donne un exemple classique de ce qu’est la chaîne alimentaire) à notre position, nous, humains, de perturbateurs et de pollueurs de notre propre environnement.

Le message est donc clair, net et précis et la question ouverte que je me pose après deux projections du film (car celui-ci a été projeté une seconde fois au titre de « film primé » en clôture du festival) est la suivante : l’hybridation remonte-elle toute la chaîne alimentaire et ce jusqu’à l’Homme ?

 

Le Méliès d’Argent a été décerné par le jury à Hybrids de R. Thirion, F. Brauch, M. Pujol, K. Tailhades, Y. Thireau (2017 • France • 6’22) ; film issu de la séance Cartoons d’invitation,  du jeudi 18 à 19h15). Le Méliès d’Argent récompense le meilleur court métrage de la compétition européenne (d’une durée inférieure ou égale à 25 minutes). Au titre de Méliès d’Argent, Hybrids concourt désormais pour le Méliès d’Or dont la remise des prix dans un festivals membres de la FEFFF Fédération Européenne des Festivals du Film Fantastique. Un trophée Court Métrange (qu’a réalisé l’artiste Patrice Hubert a aussi été remis à Hybrids.

 

Voir le film en streaming : https://vimeo.com/296191192

Site officiel du film : https://www.hybrids-shortfilm.com/

Site officiel de la MOPA : http://www.ecole-mopa.fr/

Site officiel du Festival Court Métrange : http://www.courtmetrange.eu/

Publicités