Ce week-end, Culture METAL était à la deuxième édition du festival L’Homme Sauvage à Auzas aux pieds des Pyrénées.
Ce petit fest (qui compte bien le rester) nous a plongé dans une ambiance sombre et mystique le vendredi soir, lumineuse et planante le samedi.
La programmation des deux jours était très différente, comme un voyage intérieur tumultueux pour atteindre finalement une paix intérieure, une vision sereine.

Le cadre y étant aussi pour quelque chose, vous vous en doutez : ici, pas de barrières en alu, rubalise ou plots en plastique. Un décor sauvage, du bois brut, des ruines recouvertes de végétation, une scène incroyable, nous avons étés impressionnés par la qualité du travail et des décorations.

Tout ça accompagné de repas entièrement faits maison, distribués dans des assiettes biodégradables avec des couverts en bois (le genre de détail qui change tout pour moi). On sent la sincérité de la démarche et la simplicité brute des organisateurs.

Nous avons découvert des groupes méconnus du grand public, encore une fois d’une grande authenticité, d’une belle spontanéité. La diversité de la programmation a attiré un public très varié, et même quelques habitants du coin effarés devant tant de métalleux pacifiques.

Nous vous préparons une vidéo qui sera visible dans le prochain article.
Photos par Paul Fouchault et Daphnéa Doto.

PROGRAMMATION

Vendredi 28 septembre 2018 :
A REBOURS Stille volk’s lead singer solo project (F)
KARV DU (F)
TRAUM ER LEBEN (Germany)
MUTTERLEIN (F)
OVTRENOIR (F)
若潭 RUO TAN (China)
THROANE (F)
DIRGE (F)
ARKTAU EOS (Finland)

Samedi 29 septembre 2018 :
DEATHBELL (F)
SOYUZ BEAR (F)
SPECTRALE (F)
LA BREICHE (F)
AU CHAMP DES MORTS (F)
HEXVESSEL (Finland/Germany/Uk)
COMMON EIDER/KING EIDER (Usa)
VISIONS (Canada/Germany)

Publicités