Photos : Concert d’ouverture de Gus II lors de la soirée inaugurale Métrange !

Mercredi 19 : Soirée inaugurale Métrange et concert d’ouverture !

La conférence de François Angelier sur le thème du Bois des Sortilèges était suivie de la soirée d’inauguration de la 13e édition du festival Court Métrange, mercredi 19 octobre 2016, au 1988 Live Club. Gus II s’y produisait (il ne s’agit pas de Gus Drax II, je suis désolée, amis metalleux, mais du trio rennais) et, pour l’occasion du concert d’ouverture de la 13e édition de Court Métrange, reprenait à sa sauce des musiques de films fantastiques. Nous journalistes, avions déjà eu un aperçu du set ‘métrange’ de Gus II lors de la conférence de presse de Court Métrange mercredi 9 septembre au 1988 Live Club aussi.

Jeudi 20 : Première soirée de projection à Court Métrange !

La rencontre autour du thème écrire et produire du cinéma de genre en France avec des producteurs du Picht Dating du festival au Mod Koz, bar du Village Métrange, à laquelle je n’ai pas assisté, faute de place dans l’assistance, était suivie par les premières séances du festival, dont les deux premières, dès le jeudi après-midi, celle de 19h « Destins Animés » et celle de 21h30 « Qui sommes-nous ? » affichait déjà COMPLET ! J’ai été aussi, comme de nombreux spectateurs métrangiens, prise au dépourvu. J’assiste donc à la troisième et dernière séance de la soirée métrange, jeudi soir à 22h30.

After au Shamrock, , bar du Village Métrange !

Vendredi 21 : Le marathon de séances : les 3 !

Je prends ainsi ma revanche et assiste en mode marathon aux trois séances de la soirée de vendredi, celle de 19h30 : Les Enfances Terribles (avec Kookie, mon film coup de coeur), puis celle de 21h : Pas net en orbite (avec Disco Inferno, mon film coup de coeur) et enfin celle de 22h30 : la carte blanche Grossmann, Fantastic Film And Wine Festival, membre tout comme Court Métrange de la European Fantastic Film Festivals Federation, et ainsi ambassadeur de la Slovénie à Court Métrange dont les films étaient projetés en compétition pour le prix du public. J’avais voté pour Zorgasm de Dario Lonjak (Croatie, 2010). Cependant, le prix du public a été attribué à The Tale of the Wall Habitants de Andrej Boka (Serbie, 2012), un court métrange sur une guerre improbable qui oppose les portes aux fenêtres !

After au Shamrock, bar du Village Métrange !

Samedi 22 : Clôture du festival avec l’After Métrange !

J’assiste à la rencontre avec Robert Morgan à 17h ainsi qu’à la première séance de la soirée, celle de 18h. Puis, je laisse ma place au public métrangien. Il y a remise des prix du festival à 22h !

Enfin, fêtons l’énorme succès de la magnifique treizième édition du festival à l’After Métrange à l’heure du crime, minuit. La soirée de clôture de Court Métrange se tenait, comme la soirée d’inauguration, au 1988 Live Club.

Dimanche 23 à 18h : Dernière projection du festival avec la projection du Palmarès !

La projection du Palmarès Métrange incluait le Grand Prix Court Métrange : Un ciel bleu presque parfait d’Alexandre Claudin Quarxx (France, 2016), la mention spéciale du jury : The procedure de Calvin Reeder (Etats-Unis, 2016), le Méliès d’argent : The reflexion of power de Mihai Grecu (France, 2015), le Prix Beaumarchais : Quenottes de Pascal Thiebaux (France, 2016), ainsi le Prix France Télévision : Spoetnik de Noel Loozen (Pays-Bas, 2015), mais n’incluait pas le 6e Prix Format Court au festival Court Métrange : Manoman, ni les Métranges du public ni les Métranges des scolaires, afin que la séance de projection du Palmarès n’excède pas une durée d’une heure, d’une heure et quart.

La treizième édition de Court Métrange s’achevait ainsi le dimanche soir sur la projection du Palmarès Métrange 2016.

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures Métranges !

Publicités