Le festival Court Métrange fait désormais partie de la short list des 33 festivals français de cinéma de catégorie 1 – parution au Journal officiel du CNC du 18 octobre 2016 ! Sur cette 13e édition, la cérémonie de remise des prix ‘Métrange’ s’est tenue le samedi 22 octobre 2016 à 22h et le jury était présidé par l’acteur français féru de cinéma fantastique, Thierry Frémont. Voici en détails et en images le Palmarès Court Métrange 2016 !

Le Grand Prix Court Métrange a été attribué à Un ciel bleu presque parfait d’Alexandre Claudin Quarxx (France, 2016) et récompense par le Trophée Court Métrange et par une dotation en prestations celle qui a été jugée par le jury comme étant la meilleure de la compétition internationale. Ainsi, Un ciel bleu presque parfait a reçu le trophée qui a été réalisé par l’artiste Patrice Hubert pour l’occasion et Alexandre Claudin Quarxx, pour son prochain film, aura une remise sur le parc matériel lumière et prise de vue, ainsi que sur les travaux en post-production de montage, étalonnage et sorties DCP par la société ARWESTUD et par NOMADE Production, une remise sur les travaux en post-production de montage son et de mixage.

un-ciel-bleu-presque-parfait-court-metrange-2016

 

Une mention spéciale a été attribué par le jury à The procedure de Calvin Reeder (Etats-Unis, 2016). Les films The procedure et Un ciel bleu presque parfait ont été projetés sur la même séance, ‘La vérité est ailleurs’, jeudi 20 à 22h30 ; séance en compétition pour le prix du jury.

the-procedure-court-metrange-2016

 

Le Méliès d’argent a été attribué à The reflexion of power de Mihai Grecu (France, 2015) et récompense ainsi celle qui a été jugée comme étant la meilleure réalisation de la compétition européenne parmi les courts-métrages d’une durée inférieure ou égale à 25 min. Ainsi, en tant que film lauréat du Méliés d’Argent, The reflexion of power a reçu la création en volume qui a été réalisée pour l’occasion par l’artiste Patrice Hubert et concourt désormais pour le Méliés d’Or. The reflexion of power a été projeté sur la séance du samedi 22 à 18h, ‘Tous publics avertis’ ; séance en compétition pour le prix du jury. Sur la même séance, et dans le même registre de cinéma contemplatif, j’ai préféré Train de Olivier Chabalier (France, 2015). The reflexion of power nous montre de rares images urbaines de Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, à l’étrange architecture communiste tandis que Train nous invite à un voyage à l’esthétique surréaliste.

the-reflection-of-power-court-metrange-2016

 

Les Métranges des partenaires du festival :

Le Prix Beaumarchais (d’un montant de 1500€) a été attribué à celle qui a été jugée telle la meilleure oeuvre francophone fantastique : Quenottes de Pascal Thiebaux (France, 2016). Quenottes a été projeté sur la séance du samedi 22 à 18h, ‘Tous publics avertis’ ; séance en compétition pour le prix du jury. Quenottes nous rappelle les souvenirs d’enfance des dents qui bougent et qui tombent ; souvenirs que l’on a souvent refoulés. La petite souris de Quenottes est ici encore effrayante que le clown de Kookie ! On raconte quand même de drôles d’histoires aux enfants : la petite souris, le Père Noel… en voilà la preuve des frayeurs issues de l’imaginaire de l’enfant qu’il se fabrique par les drôles histoires qu’on lui raconte et qui une fois adulte l’exprime ainsi, par du cinéma de genre.

quenottes-court-metrange-2016

 

Le Prix France Télévision a été attribué à Spoetnik de Noel Loozen (Pays-Bas, 2015) et en tant que lauréat du Prix France Télévision, sera diffusé en exclusivité sur la chaîne France 2 dans le cadre de l’émission Histoires Courtes. Spoetnik a été projeté sur la séance du samedi 22 à 19h30, ‘Incertains Regards’ ; séance en compétition pour le prix du jury.

spoetnik-court-metrange-2016

 

Le 6e Prix Format Court au festival Court Métrange a été attribué à Manoman de Simon Cartwright (Royaume- Uni, 2015) et en tant que lauréat du Prix Format Court, aura un focus personnalisé publié sur le site Format Court, sera acheté et projeté lors d’une soirée Format Court au studio des Ursulines à Paris et sera doté d’un Master numérique au format DCP par le laboratoire numérique Media Solution. Manoman a été projeté sur la séance du jeudi 20 à 21h, ‘Qui sommes-nous ?’ ; séance en compétition pour le prix du jury. Sur la même séance, c’est peut-être celui que j’ai le moins aimé : j’ai préféré La Voce de David Uloth (Canada, 2015), ou The Man Who Caught A Mermaid de Kaitlin Tinker (Australie, 2015).

manoman-court-metrange-2016

 

Les Métranges du Public :

Lors de la Nuit du Fantastique, le prix du public a été attribué à Aquabike de Jean-Baptiste Saurel (France/Belgique, 2015). J’avais voté pour Frozen Expectation de Shinichi Kudo (Japon, 2015).

aquabike-court-metrange-2016

 

Lors de la Carte blanche au festival Grossmann, Fantastic Films and Wine Festival, séance du vendredi 21 à 22h30, le prix du public a été attribué à The Tale of the Wall Habitants de Andrej Boka (Serbie, 2012), un court métrange sur une guerre improbable qui oppose les portes aux fenêtres ! J’avais voté pour Zorgasm de Dario Lonjak (Croatie, 2010).

the-tale-of-the-wall-habitants-court-metrange-2016

 

Lors de la séance spéciale Focus sur Robert Morgan, sélection de Benjamain Leroy, Make it short, séance du samedi 22 à 21h, le prix du public a été attibué à The Cat With Hands (2001). J’aurais voté pour La Séparation (2003).

the-cat-with-hands-court-metrange-2016

 

Les Métranges des Scolaires :

Et n’oublions pas les prix des publics scolaires ; public que chérit Court Métrange !

Of men and mice (France, 2015) de Gonzague Legout a été élu par les lycéens. Of men and mice a été aussi projeté pour le public métrangien sur la séance du samedi 22 à 22h3, Coupez court ; séance en compétition pour le prix du jury. Le film Isabella de Emma Swinton (Angleterre, 2015) concourait aussi pour le Métrange lycéen. Isabella était aussi projeté pour le public métrangien sur la séance du jeudi 20 à 21h, ‘Qui sommes-nous ?’ ; séance en compétition pour le prix du jury. 

of-men-and-mice-court-metrange-2016

 

Kookie de Justin Harding (Canada, 2016) à été élu par les collégiens. Kookie a été aussi projeté pour le public métrangien sur la séance du vendredi 21 à 19h30, ‘Les enfances terribles’ ; séance en compétition pour le prix du jury. Kookie restera – je dois avoir l’âme collégienne – mon coup de coeur Court Métrange 2016 ! Escargore de Herlbert Olivert (Nouvelle-Zélande, 2015) concourait aussi pour le Métrange collégien. Escargore était aussi projeté sur la séance du jeudi 20 à 19h30, ‘Destins Animés’ ; séance en compétition pour le prix du jury. 

kookie-court-metrange-2016

 

Château de sable de Foncelle a ét élu par les primaires ; film que je n’ai pas eu l’occasion de voir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités