Les funérailles de Lemmy Kilmister étaient retransmises en direct sur la chaîne youtube de Motorhead. Les fans du monde entier se sont ainsi recueillis. On a dénombré plus de 225 000 visionnages en cours pendant la cérémonie du memorial service and celebration of Ian Fraser « Lemmy » Kilmister.

Très sobre, la cérémonie – laïque, bien qu’ayant lieu dans une église protestante à Los Angeles – aura duré près de deux heures. Le manager du groupe Motorhead faisait office de prêtre pour les obsèques de Lemmy.

Paul, le fils de Lemmy a ouvert les funérailles, en hommage à son père, puis Mikkey Dee, batteur de Motorhead et ainsi membre de la seconde « famille » de Lemmy, a pris la suite au micro, en hommage à son « frère ». Au micro, de nombreuses personnes se sont succédées, ami(e)s de Lemmy depuis plus de vingt ans pour la plupart, et aussi des personnalités du monde du metal, comme Slash, Rob Halford, chanteur de Judas Priest et Dave Grohl ont rendu hommage à Lemmy.

Des funérailles rock’n’roll, pleine d’émotion et d’humanité. On sentait l’émotion les personnes qui prenaient la parole et alors qu’ils racontaient des anecdotes sur la vie de Lemmy, on passait ainsi du rire au larmes. C’est le son de sa basse, dans un dernier larsen, tel un dernier souffle, amplifié par des amplis Marshall qui a clôt les funérailles de Lemmy, mieux que des mots sans doute.

« Cheers, Lemmy ! » certains ont ainsi trinqué à la santé de Lemmy, par une petite gorgée de Jack Daniel’s, au micro, un verre à la main (ou carrément avec la flasque dans la veste)

March ör Die ! …après tout…

[Cf : visuel de l’article : la pochette de l’album March ör Die ;

March ör Die est le dixième album du groupe britannique Motörhead enregistré et publié en 1992.]