Recherche

Culture METAL

Webzine

Eternal Majesty : Black Metal Excommunication

A l’origine issu de la première vague du black metal français, Eternal Majesty fut fondé en 1995 dans une chambre d’ado pleine vinyles de Darkthrone par quatre frères. « Eternal Majesty a toujours été dans la spontanéité. On joue quand on a envie de jouer. On n’a jamais vraiment réussi à faire des morceaux sous la contrainte. On n’est pas de bons businessmen, c’est un vrai supplice que de chercher un label, de faire de la promo, de vendre des albums… c’est pas du tout notre truc. C’est peut-être pour ça qu’on est toujours restés un peu en retrait par rapport à d’autres formations de la même époque. » Eternal Majesty sorti un premier album From War To Darkness en 2003 chez Battlesk’rs Productions, puis un second Wounds of Hatred and Slavery en 2006 chez Candlelight Records. « Nous avons fait un break car nous n’avions plus rien à dire à ce moment-là. Pourquoi faire semblant ? Vendre des disques sans envie et sans âme ? »

A la suite d’une multitude de collaborations musicales avec d’autres groupes : electro avec Autolyse, metal progressif avec Madonagun, metal hardcore avec Mad At The World, etc… deux des membres de Eternal MajestySagoth à la basse et Thorgon à la batterie, avec Ghoulax à la guitare, battirent les fondations d’une nouvelle formation : End Of Mankind en 2015 et revinrent ainsi à leurs racines, celles du black metal. Puis, les deux frères reprirent là où ils l’avaient laissée, l’aventure Eternal Majesty qu’il poursuivent désormais.

Ainsi, au bout de près de quinze ans de silence, mais toutefois, depuis vingt-cinq ans au service des ténèbres, Eternal Majesty annonça en 2020 son retour sur la scène black metal avec un nouvel et troisième album et brisa le silence avec Aux Portes du Temple Noir, un premier titre magistral issu de l’album le plus sombre et le plus dépressif du groupe. Celui-ci fut composé et enregistré en deux ans. « Black Metal Excommunication est un titre qui en dit long sur notre statut dans la scène black metal actuelle. L’envie de faire des morceaux revient, mais à notre échelle, (encore) plus en retrait. On n’a pas changé, on déteste toujours autant la promo et on n’a pas envie de démarcher ou de faire les hommes-sandwichs sur scène. On mettra ça à disposition de qui voudra bien l’écouter. »

💿 Black Metal Excommunication sort aujourd’hui en version digipack via Those Opposed Records, en version cassette via Mallevs Records et en version digitale via le Bandcamp du groupe https://eternalmajesty.bandcamp.com

⚠️ Aujourd’hui, nouveau « Bandcamp Friday » : une journée où durant vingt-quatre heures, Bandcamp ne prendra pas sa traditionnelle commission. Ainsi, tout ce que vous y commanderez ira dans les poches des musiciens. C’est évidemment un excellent moyen de soutenir un groupe comme Eternal Majesty en ces temps difficiles.

💿 Black Metal Excommunication sortira aussi en version vinyle via Deviant Records.

Eternal Majesty – Black Metal Excommunication – 2020

Les photographies, la pochette et le livret de l’album ont été réalisés par Sébastien LOVAT (On The Raw) !

Tracklist :

  1. L’appel de Neptune / Éternelle Majesté
  2. Excommunication
  3. Les Damnés
  4. L’aube sanglante
  5. Aux Portes du Temple Noir
  6. L’appel de Netptune (Part. II)

« Un black metal dépressif, presque atmosphérique, quasi cinématographique et symphonique… Une belle bouffée émotionnelle ! La claque black metal d’une fin d’année confinée. »

Culture METAL

💿 Eternal Majesty‘s discography :

Dark Empire (Demo tape) 1997

Split demo with Antaeus 1998

Evil Consecration (Live tape) 2000

None Shall Escape the Wrath (Split CD with Krieg, Judas Iscariot, and Macabre Omen) 2000

Unholy Chants Of Darkness (Split LP with Temple of Baal) 2001

SPK Kommando (Split EP with Deviant, Antaeus, Hell Militia) 2001

From War To Darkness (CD) – From War To Darkness (Picture disk) 2003

Night Evilness (Mcd) label Diahableries 2005

Wounds of Hatred And Slavery (Album Candlelight/appease me…) 2006

📸 Thorgon par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

Autres live-reports photos, reviews et interviews sur Culture METAL 🤘

💿 End Of Mankind a sorti son second album Antérieur à la Lumière chez Mallevs Records, voici deux semaines, le vendredi 20 novembre 2020.

📸 Live-report photo du concert de End Of Mankind à El Camino à Caen, voici deux ans, le samedi 24 novembre 2018 à l’époque où Sagoth et Thorgon de Eternal Majesty faisaient partie de EOM.

✍️ Review de l’EP Faith Recoil de End Of Mankind à l’époque où Sagoth et Thorgon de Eternal Majesty faisaient partie de EOM (nov. 2018).

Brieg Guerveno en Trans

 

Brieg Guerveno se produira lors de l’édition virtuelle des TRANS 2020. Sa prestation à l’UBU sera retransmise demain soir à 21h50 via TVR et après-demain soir à 23h via france.tv culturebox mais aussi via tebeo et tebesud. « Les Trans s’invitent chez vous ! » 👉  https://www.facebook.com/events/795614997662753

Le groupe de rock breton originaire de Saint-Brieuc était programmé aux 42e Rencontres Trans Musicales de Rennes. L’évènement, comme beaucoup d’autres, a été annulé en raison de la crise sanitaire mondiale.

💿 Brieg Guernevo a sorti son dernier quatrième album Vel Ma Vin en janvier 2020 chez Klonosphère et Season Of Mist

Brieg Guerveno s’est produit lors de l’édition 2017 du Samaïn Fest à la Mézière, près de Rennes (35) le vendredi 27 octobre (de 20h30 à 21h10) et s’est déjà produit aussi lors des éditions 2015 du Festival Interceltique de Lorient (56) et du Festival des Vieilles Charrues à Carhaix (29). D’ailleurs, le groupe de rock breton était programmé lors des éditions 2020 des Vielles Charrues, et de l’Interceltique… Toutes les dates ont été annulées en raison de la crise sanitaire mondiale actuelle.  

Autodidacte, auteur, compositeur et interprète breton, Brieg Guerveno est autant passionné par les musiques progressives et extrêmes que par sa culture, sa région et sa langue : le breton.

📸 Voici un retour souvenir en images sur le concert de Brieg Guerveno au Samaïn Fest 2017 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘 Lire la suite

Le Géniteur sort son EP d’adieu…

Le Géniteur, le groupe rennais de death/thrash metal rennais a sorti tel un testament, ce dimanche 29 novembre 2020 à 18h, son opus d’adieu, un EP 2 titres : Éveil !
 
« Bonsoir à tous,
Aujourd’hui nous sortons notre EP deux titres Eveil, qui signe le DERNIER chapitre de notre dystopie.
La composition et l’enregistrement ont été une expérience riche pour nous. On a le sentiment d’avoir tout donné, on a été complices et productifs à 5 dans ce but commun : finir en beauté.
Nous sommes donc extrêmement fiers de vous présenter cet EP, qui restera la seule trace de notre dernier line-up.
Énorme big up à Jean-Baptiste Trichard qui a tout supervisé, enregistré, mixé et masterisé.
Merci aussi à Nicky qui a prêté sa voix pour la narration en intro.
On a fait ça en famille. Merci les potos ❤
C’est une page qui se tourne pour nous, mais on attend vos retours avec impatience.
L’EP est sorti ce soir sur youtube, il arrive très prochainement sur les plateformes de steaming habituelles.
Alors branchez vos meilleures enceintes, et profitez de notre concentré de Death/thrash metal et d’histoires d’anticipation apocalyptique.
MERCI POUR TOUT
Yoann, Stève, Yann, Louise & Maël » 
 

Le Géniteur, le jeune groupe rennais de death/thrash metal s’est produit à plusieurs reprises au Mondo Bizarro (la salle underground mythique rennaise qui n’existe désormais plus) dont lors d’une soirée Ankou Prod, voici trois ans maintenant, le jeudi 26 octobre 2017, aux côtés de Crisix, groupe de thrash metal espagnol et tête d’affiche de la soirée et de Desperhate, (groupe de death/thrash nantais qui n’existe désormais plus non plus).

Desperhate au Mondo Bizarro

Crisix au Mondo Bizarro

📸 Voici un retour souvenir en images sur le concert du Géniteur au Mondo Bizarro lors de la soirée Ankou Prod du jeudi 26 octobre 2017. ⚠️ Attention, ça pique les yeux… 🤣 Lire la suite

Tagada Jones : nouvel album !

💿 Les Tagada Jones ont sorti leur nouvel album À Feu et À Sang au label At(h)ome, voici un mois, le vendredi 30 octobre 2020. En raison du reconfinement, l’album est même sorti dans les bacs dès le jeudi 29 octobre 2020. Les ventes de l’album en vinyle marbré et des Box en édition limitée ont rencontré un vif succès et sont SOLD OUT ! Toutefois, l’album CD reste disponible à la vente ici https://www.merchenligne.fr/enrage/fr/? ou dans les bacs. Les disquaires ont rouvert depuis hier… Profitez-en 🤶🎄 pour No-hell, offrez(-vous) l’album et/ou une place de concert pour la release party du nouvel album des Tagada Jones !

📸 Photographie de l’article : Niko Jones aux Feux de l’été 2019 par Jérémie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL🤘

Les Tagada Jones se sont formés à Rennes en 1993 autour de Niko Jones. Le groupe de punk/metal rennais est aujourd’hui formé de Niko au chant et à la guitare, de Stef à la guitare, de Waner à la basse et de Job à la batterie. Le groupe a sorti de nombreux albums studios et live. Je ne cite ici que les albums studio : d’abord deux EP dont le premier éponyme : Tagada Jones en 1995 et À Grands coups de bombes en 1997 : puis neuf albums studios : Plus de bruit en 1998, Virus en 1999, Manipulé en 2001, L’Envers du décor en 2003, Le Feu aux poudres en 2006, Les Compteurs à zéro en 2008, Descente aux enfers en 2011, Dissident en 2014, La Peste et le Choléra en 2017 et enfin À Feu et À Sang au label At(h)ome.

La release party du nouvel album À Feu et À Sang (qui était programmée à l’origine ce mois-ci, les vendredi 27 et samedi 28 novembre 2020) se déroulera sur deux soirées consécutives au Trianon à Paris, les vendredi 14 et samedi 15 mai 2021. 

Aussi, les Tagada Jones se produiront lors du Festival On n’a plus 20 ans VI le week-end du vendredi 9 et samedi 10 avril 2021 à l’Espace culturel René Cassin de Fontenay Le Comte (85). 

📸 Les Tagada Jones aux Feux de l’été 2019 par Jérémie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL🤘

📸 Les Tagada Jones à l’Étage à Rennes en 2017 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

Festivals 2021 : On y croit !

Une tribune de 119 festivals de musiques actuelles cosignataires a été publiée hier, vendredi 27 novembre 2020 à la suite des premiers États Généraux des festivals français d’octobre en Avignon. L’objectif est de mobiliser le public et d’afficher l’optimisme et la détermination des organisateurs de festivals en prévision de la saison 2021. La volonté de rester mobilisé est dans les propos des organisateurs depuis la rentrée de septembre. Et preuve en est qu’ils y croient, puisqu’ils sont plus d’une centaine à signer cette tribune. Parmi les signataires, on cite plusieurs festivals de metal dont le Hellfest, le Motocultor, le Sylak, l’Xtreme Fest et le Rock Your Brain. 🤘

7 WEEKS : The Sisyphus Sessions

💿 7 WEEKS sort son EP What’s Next ? – The Sisyphus Sessions aujourd’hui même, en ce vendredi 27 novembre 2020 chez F2M Planet. Sortir un EP à la fin de la même année à la suite de l’album paru en janvier est une stratégie pour pallier à l’absence de la scène et maintenir sa présence auprès des fans. Le groupe 7 WEEKS présente son EP What’s Next ?” -The Sisyphus Sessions- telle une extension de son sixième album, Sisyphus. En raison de la crise sanitaire actuelle, la tournée du groupe de stoner originaire de Limoges a été annulée en mars dernier. 7 WEEKS est alors retourné en studio en juillet. Tel Sisyphe qui pousse sa pierre jusqu’au sommet de son rocher et qui la laisse retomber pour encore la remonter…

📸 Photographie de l’article : 7 WEEKS au Motocultor 2017 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

7 WEEKS – What’s next ? The Sisyphus Sessions

🖌 L’artwork de l’opus est signé Gilles Estines.

TRACKLIST
01. Intimate Hearts (inédit des enregistrements de ‘Sisyphus’)
  02. My Valhalla (inédit – LP uniquement)
  03. Cirkus (King Crimson Cover)
  04. Gone (Acoustic Version)
  05. Idols (Acoustic Version)
  06. Sisyphus (Acoustic Version)

DUREE :  24 Minutes 39

STYLE : Heavy Rock

LINE UP
Julien Bernard (chant, guitare, basse)
Jérémy Cantin-Gaucher (batterie)
PH Marin (clavier, guitare)
Fred Mariolle (guitare)

DISCOGRAPHIE
All Channels Off (2009)
7 Weeks Plays Dead Of Night (2011)
: ciné-concert sur le film Dead of Night*
 Carnivora (2013)
 Bends (2014)
 A Farewell To Dawn (2016)
 Sisyphus (2020)
 « What’s Next ? » -The Sisyphus Sessions-

*Dead of Night (Au cœur de la nuit) est un film britannique fantastique à sketches réalisé par Alberto Cavalcanti, Charles Crichton, Basil Dearden et Robert Hamer et sorti en 1945.

TEASER EP

Amateur de digital, le lien Linkfire avec toutes les plateformes :

https://7weekssisyphus.lnk.to/k4XEw

Site Officiel
Disponible dans une version digitale de cinq titres et un vinyle de six titres, l’EP est composé d’inédits de sessions d’enregistrement et de versions alternatives de l’album, mais aussi d’une cover.
Les trois versions acoustiques des titres de Sisyphus ont été enregistrées en one shot : en une seule prise, sans retouche ou overdub. Ainsi, 7 WEEKS se montre sans artifices, délaisse l’électrique et dévoile sa musique dans sa forme la plus simple.
“What’s Next ?” -The Sisyphus Sessions- dévoile des facettes plus subtiles, plus progressives, plus insidieuses de la musique de 7 WEEKS. C’est un rendu à la fois plus sombre et plus épuré qu’illustrent ses trois singles :
Intimate Hearts7 WEEKS
https://youtu.be/JELJUyMvxoo
Le premier extrait Intimate Hearts, c’est une humanité écrasée qui offre ses pensées les plus intimes à un dieu défaillant, un dieu moderne, très puissant car hypnotique et addictif. Cela fait évidemment écho à Internet ou aux réseaux sociaux ; les nouvelles ‘idoles’ au sens religieux du terme qui absorbent notre temps, nos réflexions, notre créativité.
 Intimate Hearts avait été jugé trop sombre pour l’ambiance solaire de Sisyphus et mis de côté. La période actuelle le met au goût du jour.
🎥 Le clip qui l’accompagne est signé William Windrestin et met en scène la comédienne Elisa Delorme.
« J’ai voulu filmer des regards avec la question du point de vue : le rapport à soi-même et à nos doutes, nos angoisses. Nos pensées intimes sont autant de réponses que de questions, tout finit par se mélanger, voire sombrer et puis on recommence, comme Sisyphe. Il y a un vertige dans les changements du morceau qui a inspiré une mise en abîme du groupe au point de les faire disparaître : les musiciens ne sont ici que fragments, instruments. La création intime incarnée par la comédienne, est fascination et distance, douleur et libération. A chacun de nous d’étouffer ou de respirer, en tous les cas je voulais une fin qui travaille encore quand le morceau est terminé. Comme ils le disent eux-mêmes : what’s next ?.” (William Windrestin – réalisateur)
Idols (Acoustic Version) – 7 WEEKS
https://www.youtube.com/watch?v=IsStnrQXWC8
Après avoir révélé Intimate Heart un inédit issu des sessions d’enregistrement de Sisyphus, 7 Weeks propose une nouvelle approche et une version alternative du titre Idols dans une démarche acoustique au travers laquelle 7 Weeks délaisse l’électrique et dévoile sa musique dans sa forme la plus simple.
Idols traite de nos “héros” musicaux défunts. Avec cette reprise acoustique,7 Weeks a eu la volonté d’enregistrer en “one shot”, en une seule prise, sans retouche ou overdub pour montrer le groupe sans artifices. Un retour aux sources de cette musique qui prend tout son sens lors de cette période où l’on ne sait toujours pas si les choses redeviendront ‘comme avant’ : on peut perdre beaucoup de choses mais pas la possibilité de jouer de la musique dans son plus simple appareil. 
🎥 Le clip Idols a été enregistré et capté le 16 juillet sur la scène Des Lendemains qui Chantent à Tulle. La réalisation est signée Tom Marchand.
Cirkus (King Crimson cover) – 7 WEEKS
https://youtu.be/fb4jZl4rwQU
© William Windrestin
À l’instar d’Intimate Hearts, Cirkus était prévu à l’origine pour Sisyphus. Or, le titre avait été mis de côté en raison de sa longueur (six minutes trente) mais aussi du défi que représentait une telle reprise de King Crimson. Le confinement aura donné à 7 WEEKS le temps et l’occasion d’enfin travailler sur l’énorme challenge de l’adaptation de Lizard, album particulier dans la discographie d’un groupe britannique à part. 
7 WEEKS dévoile ainsi une de ses influences « souterraines » :
“Nos influences de « surface » sont connues et nous avons déjà repris sur scène de nombreux morceaux de Soundgarden, QOTSA, Motörhead, Metallica, Led Zeppelin et autres. Pour une première reprise sur disque, on voulait quelque chose de plus « sinueux », de plus original et King Crimson (comme Bowie ou Pink Floyd) fait partie de nos influences ‘souterraines’, celles qui n’apparaissent que par fulgurances dans notre musique. Nous sommes fiers de rendre cet humble hommage à la bande de Robert Fripp.”
🎥 Le clip qui a été tourné à La Souterraine et réalisé par William Windrestin met en images la métaphore de « la monstrueuse parade » ; idée selon laquelle les bêtes de cirque ne sont pas où l’on pense. Une autre interprétation renverrait à l’idée d’être amputé de quelque chose, quand le vide prend place au sens propre comme au figuré.
Aussi, Cirkus voit la participation de Gérald Giménez (qui a joué avec 7 WEEKS de 2016 à 2018) sur une grande partie des guitares.

7 WEEKS

Le groupe de stoner français « not from Paris » et originaire de Limoges s’est produit voici trois ans, lors de la dixième édition du festival Motocultor sur la Massey Ferguscène le vendredi 18 août 2017 de 16h50 à 17h35. 7 WEEKS défendait alors son cinquième album A Farewell To Dawn sorti en 2016. Le webzine Culture METAL avait découvert le groupe sur scène lors de la 7e édition du festival Metal Culture(s) et était ainsi d’attaque pour faire la couverture photo du groupe au Motocultor que voici !

7 WEEKS au Motocultor 2017

7 Weeks au Metal Culture(s)

Loudblast : Manifesto

💿 Loudblast ou les patrons du death/thrash metal français sortent aujourd’hui même en ce vendredi 27 novembre 2020, un nouvel et huitième album : Manifesto chez Listenable Records.

Loudblast, Manifesto

🖌 Eliran Kantor about his work on Manifesto artwork : « Stéphane told me about the album title and I pictured a book which instead of bringing enlightenment (usually portrayed by rays of light) is emanating shadows. A dark cast revealing the evil nature bubbling in black tar beneath those who read it. » (« Stéphane m’a donné le titre de l’album et j’ai imaginé un livre qui, au lieu d’apporter l’illumination (généralement représentée par des rayons de lumière), émanerait des ombres (..) qui révéleraient la nature maléfique et ébouillanteraient ceux qui le lisent de goudron noir. « )

Eliran Kantor est un artiste et illustrateur basé à Berlin, connu et reconnu dans le milieu du metal pour ses création de pochettes d’albums pour les groupes.

https://www.elirankantor.com/

Avec Manifesto, Loudblast fête ses trente-cinq de carrière. Le groupe de death/thrash metal français est né à Villeneuve-d’Ascq dans les Hauts-de-France en 1985 et depuis mené par le vocaliste et guitariste et Stéphane Buriez, patron du metal français. Le line-up du groupe a quelque peu bougé depuis trente-cinq ans jusqu’au line-up actuel : le batteur Hervé Coquerel a rejoint le groupe en 1992 puis le guitariste Jérôme Point-Canovas en 2017 et le bassiste Fred Leclercq.

Loudblast a sorti huit albums studios (dont le dernier Manifesto) : Sensorial Treatment chez Jungle Hop en 1989, Disincarnate en 1991 et Sublime Dementia en 1993 chez Semetery Records, Fragments en 1998 chez Metal 13, Planet Pandemonium en 2004 chez Boycott Records, Frozen Moments Between Life And Death en 2011 chez XIII Bis Records, Burial Ground en 2014 et Manifesto en 2020 chez Listenable Records.

La release party de Manifesto qui était à l’origine programmée au samedi 21 novembre 2020, puis au samedi 23 janvier 2021, se tiendra dans un an, le samedi 20 novembre 2021 au Petit Bain à Paris. Le groupe francilien de metal arabisant Acyl ouvrira le bal des hostilités.

Release Party Manifesto
Muscadeath Fest XIX

Aussi, Loudblast se produira à deux reprises en région ligérienne : d’une part au printemps au Muscadeath Fest XIX au Champilambart à Vallet (44) le samedi 3 avril 2021 et d’autre part à l’automne au Nantes Metal Fest IX au Ferrailleur à Nantes (44) le week-end des jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 décembre 2021.

Nantes Metal Fest IX

📸 Loudblast s’est déjà produit au Muscadeath Fest XVI en 2015 mais aussi au Nantes Metal Fest V en 2016 ; date à laquelle j’ai d’ailleurs eu le plaisir de photographier le groupe sur la belle scène nantaise du Ferrailleur :

📸 Aussi, j’ai eu le plaisir de photographier le groupe sur scène au Metal Culture(s) VII en 2017

The Twin Souls II : nouvel EP !

💿 Le duo rock’n roll The Twin Souls sort son nouvel et second EP The Twin Souls II, aujourd’hui même en ce vendredi 27 novembre 2020. Un évènement Facebook est d’ailleurs programmé à l’occasion. Rendez-vous dès 11h. 👉 https://www.facebook.com/events/847206632704399

The Twin Souls est né en février 2018 des cendres de The Strings. Le trio rock’n’roll est devenu duo. Les frères Martin et Guilhem Marcos, tous deux poly-instrumentistes : chanteurs, batteurs, guitaristes et pianistes (excusez du peu) ont repris ainsi le flambeau. Le duo a sorti un premier EP éponyme en mai 2019 puis le second en novembre 2020 : The Twin Souls II.

Le duo toulousain s’est produit plusieurs fois dans l’Ouest dont une date aux côtés de Shako Pareo et Mamma’s Gun le vendredi 11 janvier 2019 au Ty Anna à Rennes ; une soirée Erato. 

📸 Voici un retour souvenir en images sur le concert de The Twin Souls au Ty Anna par Amandine Briche pour Culture METAL. Chouette prestation d’un duo fort sympathique et très rock n’roll ! Lire la suite

End Of Mankind : Antérieur à la Lumière

End Of Mankind, le groupe francilien de black metal sort aujourd’hui même, en ce vendredi 20 novembre 2020, son second album studio Antérieur à la Lumière chez Mallevs Records en format digipack avec un livret de 8 pages. Aussi, Antérieur à la Lumière sort en K7 sur le label indonésien Delusive Production le 31 octobre 2020 et en CD cristal sur le label mexicain Vomit Records en décembre 2020.

End Of Mandkind – Antérieur à la Lumière

Tracklist :

  1. 1957
  2. Temporary Flesh Suit
  3. La Peste Dansante
  4. Outrenoir
  5. Géhenne
  6. Golgotha
  7. Opponent Deity
  8. Step Towards Oblivion
  9. Le Boël

📸 Photo de l’article : End Of Mankind au bar El Camino à Caen, voici deux ans, le samedi 24 novembre 2018 (à la belle époque où les groupes se produisaient sur scène en salle) par Amandine Briche pour Culture METAL🤘 

End Of Mankind naquit en 2015 des cendres de Eternal Majesty.

À l’origine, End Of Mankind qui était formé par le guitare Goulax, le bassiste Sagoth et le batteur Thorgon de Eternal Majesty, a intégré le vocaliste Anxiferath et le guitariste Nesh.

À l’époque, End Of Mankind a incorporé divers éléments ambiant, rock et punk dans un black metal old school, dans la lignée de Darkthrone, Emperor, Mayhem ou Satyricon.

En 2017, End Of Mankind a sorti deux split albums, l’un avec KatakombeDarkness Devours the Sun et l’autre avec Azziard et Bain de Sang, Dudelsack Des Teufels, puis en 2018, son premier EP Faith Recoil. S’ensuivirent de nombreux concerts à travers la France et l’Europe comme en Grèce, en Hollande, en Bulgarie, etc…, en compagnie de groupes internationaux comme Délétère, Teethgrinder, Maggot Heart, Merrimack, Toner Low, Profanatica, Sorgelig, Incendiary, etc…

À l’issue de deux ans de travail, le vendredi 8 novembre 2019, End Of Mankind a sorti chez Mallevs Records au format disque, cassette et digital en collaboration avec Maleficarum Records, Faciem Diaboli, un premier album qui dans une fresque horrifique retrace le phénomène des « recluses ». Au Moyen-Age, les recluses étaient très répandues. Chaque ville en possédait. Des femmes étaient exilées aux portes des cités, séquestrées dans des cubes de maçonnerie humides et étroits avec l’impossibilité de s’y mouvoir. Pour la plupart issues des classes populaires, ces recluses étaient considérées comme les sentinelles des âmes et étaient affectées d’une maladie ou d’un deuil, mais aussi parfois pour expier des péchés mortels, en somme des personnes n’ayant plus grand-chose à perdre. Leur seul salut passait par le sacrifice de leur propre vie, dans un ultime voeu d’humilité et de piété et leur rôle était d’être en communion avec Dieu, afin d’épargner à la cité tous les maux comme les guerres, les famines et les épidémies à une époque où la souffrance était considérée comme nécessaire pour l’obtention des récompenses célestes ; une aspiration au sacrifice qui fait germer les « recluseries ».

En 2020, End Of Mankind opère un changement radical de line-up. Désormais Volodia remplace Thorgon à la batterie et Gasha remplace Sagoth à la basse. De leur côté, Thorgon et Sagoth ressuscitent alors Eternal Majesty, dont on attend d’ici une quinzaine une sortie d’album : Black Metal Excommunication, le vendredi 4 décembre 2020.

Avec son nouveau line-up, End Of Mankind débute du l’écriture de son nouvel album. L’annulation de nombreux concerts et d’une tournée en Bulgarie pour cause de pandémie permet au groupe une immersion totale dans la composition des nouveaux morceaux. Le groupe entre en studio en juin et enregistre Antérieur à la Lumière, à sept mois de la sortie de Faciem Diaboli.

Ainsi, Antérieur à la Lumière survient à tout juste un an de la sortie de Faciem Diaboli.

Antérieur à la Lumière qui est teinté de la dualité de l’œuvre de Pierre Soulages, offre un voyage au-delà du noir, dans l’obscurité originelle et révèle la noirceur de l’Homme qui n’a de cesse de souiller la toile du monde. L’Homme qui est devenu un fléau pour lui-même, dévaste son microcosme et asservit ses congénères. Dans l’impuissance d’empêcher la défection de son monde, sa fin devient inéluctable.

Antérieur à la Lumière met en musique les relents d’une humanité à l’agonie au travers de neuf morceaux entre la brutalité passionnée des compositions et des thématiques abordées et la sensibilité contemplative des recoins de l’existence humaine.

Nous sommes ce pays au-delà du noir

A travers nous persistera ce territoire

Aussi, End Of Mankind avait dévoilé, le vendredi 30 octobre 2020, Golgotha, le premier titre extrait son album Antérieur à la Lumière où nous suivons dans le Martyre dans ses derniers instants, le long de son chemin vers La Croix. Le Golgotha ou Mont du Calvaire est le lieu où Jésus de Nazareth fut exécuté. C’est une fable tragique qui asservit depuis, les esprits et marque un point capital dans la chute de l’humanité. 

 

🎧  Review de Faith Recoil, premier EP de End Of Mankind par Culture METAL 

🎙 Interview de End Of Mankind par Culture METAL

✍️ Live-report photo par Culture METAL de la double date de End Of Mankind le week-end du 23 et du 24 novembre 2018 (le 23 à la Scène Michelet à Nantes et le 24 à El Camino à Caen)

📸 Galerie photo du concert de End Of Mankind à El Camino à Caen par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

Powered by WordPress.com. Thème Baskerville par Anders Noren.

Retour en haut ↑