Recherche

Culture METAL

Webzine

Mois

octobre 2021

Moonspell – Des loups parmi les hommes

📸  Fernando Ribeiro de Moonspell au Hellfest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL 🤘

📖 Wolves who where men : The History Of Moonspell, la biographie officielle de Moonspell écrite par Ricardo S. Amorim, est parue en anglais, au 31 octobre 2019 chez Crypt Publications, Cult Never Dies et Alma Mater, l’éditeur de Fernando Ribeiro. Puis, l’ouvrage a été traduit en français par Émilien Nohaic et publié aux Éditions des Flammes Noires : Des Loups Parmi Les Hommes : l’histoire officielle de Moonspell est ainsi paru en septembre 2021. La traduction française de la biographie officielle de Moonspell a même bénéficié d’un lancement particulier lors du Mennecy Metal Fest : Moonspell se produisait sur scène en tête d’affiche de la soirée du samedi 11 septembre 2021 et le stand des Éditions des Flammes Noires assurait la vente et la dédicace du livre par le groupe. 

 

Si vous avez raté Moonspell au Mennecy Metal Fest le 11 septembre 2021… pas de panique ! L’ouvrage est vendu via la boutique en ligne des Éditions des Flammes Noires 👇

Des Loups Parmi Les Hommes, l’Histoire Officielle de Moonspell

Voici presque dix ans maintenant, Moonspell avait bénéficié d’une première parution livresque ! 📖 XX 20 Anos/Years est l’auto-biographie officielle de Moonspell écrite par Fernando Ribeiro, le membre fondateur du groupe, parue en livre de poche chez Saída de Emergência dans une édition bilingue anglais/portugais en 2012, reliée et limitée à 222 exemplaires.

Moonspell-XX-book-4.jpg

Moonspell a été fondé par Fernando Ribeiro. Moonspell est né en 1992 des cendres de Morbid God (un projet qu’il débuta en 1989) à Brandoa, dans la périphérie de Lisbonne au Portugal 🇵🇹 Le groupe est ainsi formé par Fernando Ribeiro au chant, Pedro Paixão au clavier, puis à la guitare. En 1995, le guitariste Ricardo Amorim a rejoint le groupe ; en 2004, le bassiste Aires Pereira et en 2020, Hugo Ribeiro a remplacé Miguel Gaspar à la batterie. En près de trente ans de carrière, Moonspell a évolué d’un style black à un style gothique et a sorti treize albums studios dont les six premiers chez Century Media Records, trois chez Steamhammer et les quatre derniers chez Napalm Records : Wolfheart en 1995, Irrelegious en 1996, Sin/Pecado en 1998, The Butterfly Effect en 1999, Darkness and Hope en 2001 et The Antidote en 2003 chez Century Media Records, Memorial en 2006, Under Satanae en 2007 et Night Eternal en 2008 chez Steamhammer, Alpha Noir en 2012, Extinct en 2015, le concept-album historique dont les paroles sont écrites et chantées en portugais 1755 en 2017 et Hermitage en 2021 chez Napalm Records.

💿 Hermitage, le nouvel et treizième album studio de Moonspell, le groupe portugais de dark metal est paru le vendredi 26 février 2021 chez Napalm Records.

Moonspell, Hermitage, Napalm Records, 2021

🎥 Le clip vidéo The Greater Good extrait de l’album Hermitage est sorti le 19 novembre 2020.

🎥 Le clip vidéo Common Prayers extrait de l’album Hermitage est sorti le 10 décembre 2020.

🎥 Le clip vidéo All For Nothing extrait de l’album Hermitage est sorti le 21 janvier 2021.

Les trois clips vidéo ont été réalisés par Guilherme Henriques et le dernier All For Nothing a été tourné dans le théâtre historique Chaby Pinheiro à Nazaré au Portugal, vide.

💿 Hermitage track-listing

01. The Greater Good
02. Common Prayers
03. All or Nothing
04. Hermitage
05. Entitlement
06. Solitarian
07. The Hermit Saints
08. Apophthegmata
09. Without Rule
10. City Quitter (Outro)

Bonus tracks :
11. Darkness in Paradise (Candlemass Cover – LP, Box, MC + Mediabook)
12. The Great Leap Forward (7″ Vinyl – Deluxe Box)

 

📸 Moonspell s’est produit sur la Temple du Hellfest, le samedi 22 juin 2019 (17h40-18h30) ! Voici un retour en images sur le concert de Moonspell au Hellfest 20219 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL. 🤘

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

🎸À l’automne 2019, Moonspell alors en tournée à travers l’Europe avec Rotting Christ et Silver Dust, s’est arrêté en France 🇫🇷 pour quatre dates : à Nancy (L’Autre Canal) le lundi 28 octobre ; à Rennes (L’Étage) le jeudi 31 octobre ; à Paris (La Machine du Moulin Rouge) le vendredi 1er novembre, à Toulouse (Le Metronome), le samedi 2 novembre. Les dates françaises ont été organisées par Garmonbozia.

Aussi, Moonspell s’était déjà produit à L’Étage à Rennes aux côtés de Insomnium, voici déjà huit ans maintenant, en avril 2013.

Moonspell, Rotting Christ, Silver Dust.jpg

🎸À l’automne 2022, MOONSPELL repartira en tournée à travers l’Europe aux côtés de MY DYING BRIDE + BORKNAGAR + WOLFHEART + HINAYANA avec et s’arrêtera en France 🇫🇷 pour deux dates : le lundi 03 octobre 2022 à l’Élysee-Montmartre à Paris et le lendemain, le mardi 04 octobre 2022 au Transbordeur de Lyon.

The Great Old Ones à l’Omega Sound Fest

📸 Benjamin Guerry, frontman du groupe The Great Old Ones à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

Jadis, les Grands Anciens (« The Great Old Ones ») gouvernaient la Terre, dans le monde du mythe de Cthullu de Lovecraft. Il demeure quelques restes du culte des Grands Anciens dans des tribus reculées mais aussi dans les pays industrialisés chez des sorciers qui se cachent sous les d’apparences de la bourgeoisie. Les Grands Anciens forment un panthéon flou d’entités et de divinités anciennes, puissantes et extraterrestres, dont certaines, prisonnières sur Terre, dans un état de sommeil proche de la mort, attendent le jour de leur réveil : Cthulhu, Dagon, Hastur, Ithaqua, Cthugha, etc… en font partie. Ainsi, The Great Old Ones, le groupe français de post black-metal tire son inspiration mais aussi son nom de la littérature fantastique de l’écrivain américain Lovecraft (1890-1937).

The Great Old Ones, le groupe de post black-metal originaire de Bordeaux en Gironde et Nouvelle-Aquitaine, s’est produit en clôture de l’Omega Sound Fest voici une dizaine de jours, le samedi 16 octobre 2021 au Centre Culturel Jean Carmet (CCJC) à Mûrs-Erigné près d’Angers dans le Maine-et-Loire (49) et les Pays de la Loire. Or, aujourd’hui même, en ce lundi 25 octobre 2019, le groupe de post black-metal d’influence lovecraftienne fêtait l’anniversaire et les deux ans de son dernier album : Cosmicism est paru le vendredi 25 octobre 2019 via Season of Mist.

À l’occasion des deux ans de Cosmicism, je publie la retranscription de la première partie de l’entretien que m’a accordé Benjamin Guerry, guitariste, chanteur, compositeur et parolier du groupe dans l’après-midi du samedi 16 octobre 2021. Dans la première partie de l’entretien, nous parlons de la sortie de l’album Cosmicism et du Cosmicism French Tour la tournée d’appui qui l’a suivi à l’automne 2019. Nous parlons de la pandémie, des dates annulées, repoussées, du Hellfest From Home et peut-être même d’un nouveau projet live du groupe…

🎧 ITW de Benjamin Guerry de The Great Old Ones par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

Amandine : Bonjour Benjamin ! Je me présente d’abord : Amandine pour Culture METAL. J’ai fondé mon webzine en 2015. Je travaillais auparavant pour un autre webzine non metal auquel j’avais donné une telle couleur metal au webzine que…

Benjamin : Que ça a tendu vers ça.

Amandine : Voilà, depuis des années, déjà. Je fais beaucoup de photos de concerts : je photographie les groupes sur scène dans les festivals et les salles. J’écris des articles. Je vais dans de festivals et pas seulement metal. C’était l’idée de Culture METAL. J’avais même décliné le mot METAL comme un acronyme : ça donnait musiques extrêmes, théâtre, arts, littérature. Voilà qui je suis. Revenons à vous. Vous êtes The Great Old Ones.

Benjamin : C’est ça.

Amandine : Vous vous produisez tout à l’heure sur la scène de l’Omega Sound Fest.

Benjamin : Tout à fait.

Amandine : Ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu d’évènements, de concerts… Entre deux, il y a eu la pandémie. 

Benjamin : C’est ça.

Amandine : Vous aviez sorti un album en 2019. Il y a deux ans. Cosmicism. À l’époque, vous aviez quand même tourné avec Au Champ Des Morts et bénéficié d’une tournée d’appui à votre album.

Benjamin : C’est ça. Une tournée française.

Amandine : Vous avez eu comme tous les autres groupes des dates annulées. 

Benjamin : Tout à fait. La dernière date de toute façon pour nous, c’était il y a plus d’un an et demie… Il me semble.

Amandine : Mais là du coup, l’Omega Sound Fest, c’est votre première date ?

Benjamin : Non, on a joué il y a quinze jours à côté de Paris avec Svart Crown. C’était la reprise. Et là donc, c’est la deuxième date de la reprise.

Amandine : Deuxième date de la reprise ! 

Benjamin : C’est ça.

SAMEDI 2 OCTOBRE 2021 THE GREAT OLD ONES et SVART CROWN au Festi’Val de Marne

Amandine : Comment avez-vous appréhendé la pause forcée d’un an et demie ? Vous aviez sorti un album depuis peu de temps à l’époque. Est-ce que vous vous êtes néanmoins lancés dans d’autres créations ou compositions ? Comment ça s’est passé ?

Benjamin : En fait, on s’est fait couper en plein élan à la sortie de l’album, un peu comme tous les autres groupes, mais comme tu disais tout à l’heure, on a eu le temps de faire la tournée avec Au Champ Des Morts. Déjà on a eu la chance de pouvoir faire au moins ça, parce qu’il y a d’autres groupes qui n’ont pas eu cette chance là. Mais, on s’est fait couper l’herbe sous le pied. Il a fallu retrouver un rythme de création. On a tous été surpris par ça. Le premier confinement était très strict. On ne pouvait pas faire tout ce qu’on voulait. Alors j’avoue qu’on a pris un peu une pause – tranquille – pour que chacun s’occupe un peu de sa famille. On avait pas mal de choses à gérer. On n’a pas vraiment rebossé. Je bosse toujours tout seul niveau compositions sur les albums, enfin en grande majorité. J’ai avancé sur certaines choses mais ce n’était pas l’objectif de tout de suite repartir dans de la composition. On bosse sur un autre projet qu’on est en train d’amener au bout. Je peux pas en dire trop encore, parce qu’on ne l’a pas trop annoncé. C’est un projet live. C’est un projet en train d’avancer, quelque qui nous tenait à coeur depuis longtemps, on avait une grande envie de faire ça et je pense que ça va être chouette. On a hâte de le présenter. Mais bon, pour l’instant, je garde encore un peu la surprise. 

Amandine : D’accord ! Gardons la surprise. Vous vous êtes déjà produit une première fois depuis une longue pause de dix-huit mois. 

Benjamin : À peu près ça, un an et demie.

Amandine : Qu’est ce que ça vous a fait de remonter sur scène ?

Benjamin : Y’avait, alors c’est marrant c’est un peu tout et son contraire : en gros, un peu d’appréhension avec cette impression de ne plus trop savoir comment faire après un an et demie et après presque dix années à ne faire que jouer… Jouer régulièrement, et plus rien pendant un an et demie à faire autre chose, où on commence à se poser des questions… Dès qu’on est remonté sur scène – tout de suite, tu reprends tes marques – on a tous repris nos marques et le public était à fond. On sent que tout le monde avait cette envie de retrouver les concerts, la musique extrême en live et du coup comme d’habitude, y’a un petit peu de temps de remise sur pied mais généralement dès que l’intro se lance, c’est parti.

Amandine : Et c’est parti ! C’était reparti.

Benjamin : Exactement.

Amandine : Vous avez eu des dates annulées, comme le Hellfest et le Metal Days, mais pas vraiment annulées, repoussées.

Benjamin : Tout à fait.

Amandine : Sauf la tournée avec Vltimas ?

Benjamin : La tournée avec Vltimas, elle n’est pas reportée, elle est terminée. Y’a plein de plans en fait…. Alors y’a eu cette tournée qui était annoncée avant, donc effectivement, on a bien vu qu’elle avait été complètement annulée. Comme c’était assez incertain, y’a eu plein de plans qui se sont posés puis chaque fois, qui étaient soit repoussés soit annulés. Personne se doutait que ça allait durer aussi longtemps. On se disait : ce sera l’année prochaine et l’année prochaine, bah non, ce ne sera pas l’année prochaine. Toujours comme ça. À part les plans repoussées, pour les plans de tournées, on est encore en discussion pour repartir, mais ce n’est généralement pas les plans qu’il y avait avant. Ça a duré trop longtemps. Au bout d’un moment, les plans que ce soient les groupes ou les plateaux, tout le monde est parti un peu sur autre chose, a essayé de réfléchir à d’autres choses. Y’a eu d’autres sorties albums, en attendant, d’autres groupes aussi. Donc, tout repart à zéro à ce niveau-là, sauf effectivement les dates dont tu parles qui ont été uniquement repoussées, comme le Hellfest, le Graspop, le MetalDays. Tout ça, ça se fait, mais l’année prochaine. Il faut être encore un peu patient. 

Amandine : Vous avez déjà quelques perspectives. 

Benjamin : On a au moins ça. On déjà un été prochain qui s’annonce déjà bien rempli.

Amandine : Et l’été dernier, ça a été le Hellfest From Home

Benjamin : Oui, tout à fait ! 

Amandine : Ça devait être une expérience particulière de jouer, comme ça, face aux caméras, sans public.

Benjamin : C’est ça. Exactement. Sans entrer dans la magie de la technique, comme y’a plusieurs plans, tu dois jouer plusieurs fois les mêmes morceaux. T’as personne. T’as pas de public. Ce n’est pas un exercice très évident. C’est à dire qu’on est souvent portés par les gens qui nous écoutent, par le public. Là tu fais juste ce qu’il y a dans la tête. Mais comme il y a beaucoup de choses dans nos têtes, ça va. Mais bon, ce n’est pas la même énergie. Mais on est très contents du résultat. L’équipe du Hellfest nous a extrêmement bien accueillis que ce soit avant, pendant ou juste après le tournage. C’était vraiment top. Je les remercie de nous avoir proposé ça car ça nous fait une très belle vidéo. On est très contents du résultat et on a eu que des supers retours. Ça nous a permis cette année, en tout cas cet été de faire quelque chose. On est vraiment très content de ça. 

Amandine : Vous avez eu des retours de vos fans ?

Benjamin : Tout le monde nous a dit que c’était super, que ça avait très bien fonctionné. Ce n’est que deux morceaux et souvent on avait la réflexion : C’était bien, mais c’était trop court. Généralement, c’est plutôt bon signe. 

Amandine : Super compliment ! Vous n’aviez eu qu’une session de quinze minutes ?

Benjamin : C’étaient quinze minutes qu’on a poussées à dix-sept en bataillant un peu parce qu’avec que des morceaux longs, malheureusement, c’est compliqué d’entrer dans un format très précis. Mais ces « quinze minutes » mine de rien avec The Omniscient et Nyarlathotep résument bien le nouvel album avec un morceau plutôt rapide et un morceau plutôt lent, plutôt doom. Avec l’image et les propositions de mise en scène qu’on nous ont fait, j’ai trouvé que ça rendait bien honneur à ses deux morceaux et que ça donnait une certaine ambiance. 

Dans la seconde partie de l’entretien avec Benjamin Guerry (à paraître), nous parlerons littérature, cinéma et arts et à l’issue de quelques digressions littéraires, cinématographiques et artistiques nous reviendrons sur l’album Cosmicism.

📸 En attendant le live-report photo complet (avec interview et review) du concert de The Great Old Ones à l’Omega Sound Fest, je vous laisse avec quelques articles et galeries photographiques :

Bukowski au Festival 666

Julien Dottel, le bassiste de Bukowski est décédé samedi 16 octobre 2021 à l’âge de 36 ans. Nous adressons toutes nos condoléances à son entourage et nous rendons ici notre humble hommage au musicien et à son groupe. L’équipe de Culture METAL a eu à plusieurs reprises l’opportunité de photographier Julien Dottel avec Bukowski sur scène et une dernière fois en août 2021 au Festival 666…

La tête d’affiche Phil Campbell and the Bastard Sons (soit le groupe gallois de hard rock / heavy metal créé en 2016 par Phil Campbell, le guitariste de Motörhead à la suite du décès de Lemmy en 2015) avait annulé sa participation au Festival 666, la veille de l’événement, soit le jeudi 19 août 2021 car l’un des membres du groupe avait été atteint par la covid 19. Bukowski, le groupe parisien de power rock des frères Dottel, avait ainsi remplacé au pied levé Phil Campbell and the Bastard Sons et s’était produit sur scène lors de la troisième édition du Festival 666 à Cercoux en Charente-Maritime (17) en Nouvelle-Aquitaine, vendredi 20 août à 2021 à 21h. L’ajout de Bukowski à l’affiche de la troisième édition du Festival 666 avait renforcé la cohérence de la programmation 100% française de l’événement. Phil Campbell and the Bastard Sons s’était produit par la suite, en France au Mennecy Metal Fest le vendredi 10 septembre 2021 dans l’Essonne (91) en Ile-de-France.

Bukowski, le groupe parisien de power rock des frères Dottel en hommage à l’écrivain américain Charles Bukowski (1920-1994) a été fondé en 2007 par Mathieu au chant et à la guitare, Julien à la basse et au chant et Clément Rateau à la guitare. En 2019, Romain Sauvageon (qui jouait déjà avec Mathieu Dottel dans le groupe Perfecto) a remplacé Timon Stobart à la batterie. En près de quinze ans d’existence, Bukowski a sorti cinq albums studios : Amazing Grace en 2009, The Midnight Sons chez Ankama Music en 2011, Hazardous Creatures en 2013, On the Rocks en 2015 et Strangers en 2018.

📸 Bukowski au Festival 666 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lundi 25 octobre, Bukowski a annoncé sur sa page Facebook le maintien de ses deux dates de novembre, le samedi 06 novembre 2021 au Salon du Tatouage de Moulins dans l’Allier (03) en Auvergne-Rhône-Alpes aux côtés de Sidilarsen et le samedi 13 novembre 2021 au Centre Culturel John Lennon de Limoges en Haute-Vienne (87) en Nouvelle-Aquitaine aux côtés de Lofofora, 7Weeks et Mama’s Gun.

« Après avoir beaucoup réfléchi ces derniers jours, nous avons pris la décision de maintenir nos deux prochains concerts. Ce sera une épreuve difficile pour nous, mais nous considérons que c’est la meilleure des manières pour honorer Julien. Merci à Jiu Gebenholtz de jouer avec nous exceptionnellement dans ces conditions.Ces deux concerts passés, nous prendrons le temps de nous poser et de réfléchir à l’avenir du groupe.« 

📸 Retour souvenir en images sur d’autres concerts de Bukowski avec Julien Dottel 👇

📸 Bukowski au Metal Culture(s) IX par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

📸 Bukowski au Plougarock 2016 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘
📸 Bukowski à l’Amarock Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL 🤘

Omega Ω Sound Fest 2021

Le Mega Sound Fest est né en 2019 en terres angevines du mariage de CROM association avec AMC productions et s’est déroulé le week-end du 15 novembre 2019 en accord avec Rage Tour – booking agency (France). Premier festival automnal de rock et de metal du Grand Ouest à 5 minutes d’Angers, à 1h de Nantes et 2h de Paris, l’évènement se pérennise et le Mega Sound Fest devient l’Omega Ω Sound Fest en 2020. Or, la nouvelle édition du festival désormais Omega Ω Sound Fest qui était programmée au week-end du 3 avril 2020 a été annulée et reprogammée !

Entre-temps, l’Omega Ω Sound Fest s’est ouvert en terme de programmation à des groupes européens d’envergure internationale mais aussi à des styles autres que metal/punk. À l’affiche de la nouvelle et deuxième édition de l’Omega Ω Sound Fest, nous remarquons ainsi un groupe grec et de black metal d’envergure internationale. Il s’agit de Rotting Christ. Le groupe phare de la scène black metal grecque est ainsi devenu la tête d’affiche de la soirée du samedi 16 octobre 2021 de l’Omega Ω Sound Fest.

L’Omega Ω Sound Fest s’est déroulé au Centre Culturel Jean Carmet (CCJC) à Mûrs-Erigné dans le département du Maine-et-Loire (49) dans la région des Pays de la Loire, le week-end de la mi-octobre 2021, sur deux soirées, les vendredi 15 et samedi 16 octobre 2021, a invité sur scène onze groupes de renom, a accueilli 1500 spectateurs par soirée, a servi de la bière 🍻 locale à un tarif abordable et a assuré « tous les bons services d’un vrai festival » comme les stands de merchandising et les séances de dédicaces…

🎶 Voici le nouveau running order de l’Omega Ω Sound Fest :

Site Internet : https://www.omegasoundfest.com

🖼 En marge de l’Omega Ω Sound Fest, la médiathèque du Centre Culturel Jean Carmet (CCJC) à Mûrs-Erigné (49) attenante à la salle de concert, vous présente Contaste : une exposition ou un « plongeon dans les arts sombres » avec – pour n’en citer que trois – des artistes tels Vincent Fouquet de Above Chaos, le peintre Jeff Grimal, le photographe Corentin Charbonnier etc… Contaste restera visible et accessible au public sur une durée de trois semaines, du samedi 16 octobre au samedi 6 novembre 2021, au CCJC de Mûrs-Erigné.

Programme du samedi 16 octobre 2021 :

🔖 Entrée tout public (avec pass sanitaire et sous réserve des places disponibles)

▶ 14h45 : Blind Test par Yoann 🎧 où vous avez testé vos connaissances musicales et tenté de rafler tout un tas de lots musicaux !

▶ 15h45 : Conférence sur la scène culturelle metal et son environnement social par Corentin Charbonnier

▶ 17h : Concert acoustique du groupe angevin Kicked To Heaven ________________________________

▶ Un atelier VR avec les nouveaux jeux vidéos musicaux pour les plus curieux d’entre vous 🎮

📕 Séance de dédicaces :

Bertrand ALARY de l’agence DALLE – http://www.dalle.fr/ 📕 a dédicacé son livre Metal 40 Ans récemment paru chez Grund.

• Corentin Charbonnier 📕 a dédicacé de son livre Hellfest : Un pèlerinage pour Metalheads et French Metal Studied

______________________________

Le webzine Culture METAL était dans la place en mode live-report photo & review/interview le samedi 16 octobre 2021 à l’Omega Sound Fest. Cependant, le scénariste Fef de MetalManiax, aussi contributeur ponctuel à Culture METAL était dans la place en mode live-report photo dès le vendredi 15 octobre.

Voici son live-report humoristique en images avec entre autres Sidilarsen, Black Bomb A et Tagada Jones de la soirée du vendredi 15 octobre 2021 à l’Omega Sound Fest. 👉 http://fef-prod.com/festival/2021/omega_sound/omega.html

L’équipe de Culture METAL a d’ailleurs eu l’opportunité à d’autres occasions de photographier les trois groupes cités de la soirée du vendredi de l’Omega Sound Fest 👇

📸 Sidilarsen au Festival 666 en août 2021

📸 Black Bomb A (à de multiples reprises entre 2015 et 2017)

https://culturemetal.com/?s=black+bomb+a+

📸 Tagada Jones au Festival de Poupet en juillet 2021 (mais aussi à plusieurs reprises depuis 2017)

Voici le live-report humoristique en images par Fef de MetalManiax du week-end de l’Omega Sound Fest 👉 http://fef-prod.com/festival/2021/omega_sound/omega.html

VENDREDI 15 octobre 2021 – Ouverture des portes à 18h

GRAND MASTER KRANG

SMASH HIT COMBO

SIDILARSEN

BLACK BOMB A

TAGADA JONES


SAMEDI 16 octobre 2021 – Ouverture des portes à 17h

NERVOUS DECAY

ARCANIA

BLACK RAIN

BETRAYING THE MARTYRS

ROTTING CHRIST

THE GREAT OLD ONES

📸 Live-report photo de de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL : J’ai interviewé et Kevin Le Corre a photographié les six groupes à l’affiche de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest. Le live-report photo avec les reviews des concerts et interviews des groupes sont publiés au fur et à mesure dans le webine Culture METAL. Restez à l’affût !

À 18h 🕕 Fort de son premier album éponyme et avec la douceur d’un rouleau compresseur, Nervous Decay, le groupe nantais de death metal ouvrait le bal des hostilités de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest !

📸 Nervous Decay à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Nervous Decay par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

Nervous Decay s’est produit au Jardin Moderne à Rennes un mois auparavant, le samedi 18 septembre 2021 lors d’une soirée Metal Corporation.

Nervous Decay ouvrira le bal des hostilités du Nantes Metal Fest au Ferrailleur, le jeudi 2 décembre 2021.

À 19h 🕖 Arcania, le groupe angevin de thrash metal prenait le flambeau des hostilités de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest !

📸 Arcania à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Arcania par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

Avant la pandémie, Arcania s’est entre-autre produit à l’Amrok Winter Session au au Ferrailleur à Nantes (44).

Avant la pandémie, Arcania s’est produit avec l’orchestre du lycée Joachim du Bellay au Chabada d’Angers (49) pour un livestream

À 20h 🕗 Black Rain, le groupe de speed/power metal originaire de Marignier en Auvergne-Rhône-Alpes prenait le flambeau des hostilités de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest !

📸 Black Rain à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Black Rain par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

À 21h30 🕘 Fier de son nouveau vocaliste, le portugais Rui Martins, Betraying The Martyrs, le groupe parisien de metalcore prenait le flambeau des hostilités de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest !

📸 Betraying The Martyrs à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Rui Martins (vocaliste) et Victor Guillet (claviériste) de Betraying The Martyrs par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

Avant la pandémie et avec son ancien vocaliste, l’anglais Aaron Matts, Betraying The Martyrs avait clôturé la soirée du jeudi 5 décembre 2019 du Nantes Metal Fest au Ferrailleur.

À 23h 🕙 Tête d’affiche de la soirée du samedi de l’Omega Sound Fest et seul groupe européen non français mais grec, Rotting Christ le groupe athénien de black metal mélodique prenait le flambeau des hostilités !

📸 Rotting Christ à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Rotting Christ par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

À l’Omega Sound Fest, Émilien Nohaic des Éditions des Flammes Noires tenait un stand et vendait des exemplaires dédicacés par le groupe de la version française de l’ouvrage Non Serviam, la biographie officielle de Rotting Christ.

À 0h30 🕚 The Great Old Ones, le groupe bordelais et lovecraftien de post-black metal clôturait le bal des hostilités de l’Omega Sound Fest !

📸 The Great Old Ones à l’Omega Sound Fest par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

🎧 ITW avec Benjamin Guerry de The Great Old Ones par Amandine Briche pour Culture METAL 👇

Lire la suite

Obsidian aux Lunatiques

Si l’obsidienne est une pierre souvent utilisée en magie noire, Obsidian est un groupe nantais de metalcore progressif formé par Florent Grollier à la batterie, Antoine Leze à la basse, François Pitois à la guitare et Nathan Frouin au chant. Le groupe clôturait le bal des hostilités des Lunatiques à Pacé près de Rennes, le samedi 2 octobre à minuit et y défendait son premier album Before. Ce dernier est paru dans le monde d’avant la pandémie, le vendredi 15 février 2020. L’album dont l’artwork est l’oeuvre du chanteur Nathan Frouin, a été enregistré et mixé par Arthur Lauth au Brown Bear Recording et masterisé au Master Lab Systems. 

Obsidian, Before

Obsidian se produira aux côtés de Romance et de Nora Lake au T’es Rock Coco à Angers (49) demain, vendredi 15 et de Nora Lake et de Orpheum Black au Michelet à Nantes (44) après demain, samedi 16 octobre 2021.

Romance x Obsidian x Nora Lake @T’es Rock Coco, AngersObsidian x Nora Lake x Orpheum Black // Le Michelet

📸 Voici un retour en images sur le concert d’Obsidian aux Lunatiques par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

-(galerie photo en cours de publication)-

Aussi, Obsidian s’était produit à Amarok Metal Fest le 28 février 2020 à Aigrefeuille-sur-Maine (44). 📸 Retour souvenir en images sur la soirée de concerts par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL 🤘

The Pit edition – Hell On Demand

The Pit edition – Hell On Demand est la première plateforme française de vidéo à la demande dédiée et consacrée au rock, au metal et aux musique extrêmes. La plateforme SVOD 100% musiques saturées a été lancée le jeudi 14 octobre 2021.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de The Pit – Hell On Demand et visionnez en direct le trailer de la plateforme SVOD 100% musiques saturées dès jeudi 14 octobre à 12h30.

The Pit édition – Hell On Demand comble le manque de concerts et de festivals que nous vivons depuis la pandémie et réunit les meilleurs contenus de l’histoire du Rock et du Metal, au sein d’une même plateforme SVOD 100% musiques saturées. Concerts, films, documentaires, making-of d’albums, interviews, masterclasses sont triés sur le volet par des des anciens de l’émission Une Dose 2 Metal, fans inconditionnels et autres passionnés de musiques saturées. Ainsi la plateforme est conçue par des Metalleux pour des Metalleux.

Si les mots Heavy, Thrash, Death et Black font partie intégrante de votre vie, THE PIT est fait pour vous !

Le metal se révèle un genre unique et pourtant si hétérogène… Mais ici, pas de guerre de chapelles entre Black Metal et Glam Rock, tous les styles même les plus extrêmes seront représentés.

🎸 Pour un festival de metal chez soi, à la demande, depuis votre canapé 🛋

1 abonnement à 2 formules, sans engagement et avec une période d’essai gratuite de 7 jours.

6 pour un abonnement mensuel

(parce qu’ils n’ont pas résisté à la tentation) 666 pour un abonnement annuel  soit 5,55€/mois

L’abonnement permet deux connexions simultanées au service.

Au menu :

  • des concerts cultes (ou pas) de toutes les époques,
  • des documentaires sur le metal à travers un nouveau prisme,
  • des films : des nanars asssumés aux succès récents,
  • des bonus, des making-of et des interviews,
  • des introuvables, comme le concert de Manowar au Hellfest 2019,
  • des « créations originales » disponibles en exclusivité pour les abonnés !

Des grands classiques de films aux coulisses d’enregistrement des plus grands albums, l’offre est mise à jour en permanence, avec des nouveautés chaque semaine : deux nouveaux contenus sont ainsi mis en ligne chaque jeudi.

Exemples de films désormais dans le catalogue de la plateforme 👇

🎞 Le film Lords Of Chaos de Jonas Åkerlund

🎞 Le documentaire Nous sommes les nouvelles chimères a été tourné lors la dernière édition des Feux de Beltane, en mai 2019, réalisé par Violent Motion et Label Prise Production et produit par Les Acteurs de l’ombre Productions et Ifern en Ti-feurm. 

La première diffusion en ligne du documentaire Nous sommes les nouvelles chimères le samedi 17 avril 2021, dans le cadre de l’édition du Roadburn Redux faisait suite à la première projection en salle, d’ailleurs complète, du documentaire dans le cadre de l’Absurde Séance au Katorza – Nantes, le jeudi 24 septembre 2020. 👉 https://www.facebook.com/events/283334512821317/ Une seconde projection a eu lieu sur la terrasse de la Scène Michelet à Nantes le mercredi 16 juin 2021. 👉 https://www.facebook.com/events/2906904026248656?

La volonté de The Pit edition – Hell On Demand est de partager la passion du metal avec les fans. Par conséquent, la plateforme sera accessible en France dans un premier temps, puis au niveau international par la suite et distribuée à la fois en OTT (en direct via site web) sur la TV d’Orange et application mobile au tarif de 6 euros par mois ou 66,6 euros par an (7 jours d’essai gratuits sans engagement) mais aussi chez d’autres opérateurs qui ont d’ores et déjà manifesté un interêt pour le projet.

Retour sur la campagne ulule 👉 https://fr.ulule.com/the-pit/

La campagne ulule de financement participatif pour la création de la première plateforme française de vidéo à la demande dans l’univers du rock, du metal et des musique extrêmes : The Pit édition – Hell On Demand a été financée avec succès le dimanche 6 juin 2021 à minuit. Son objectif qui était fixé à 10 000 € a été atteint à 100% le 2 juin 2021 puis dépassé. Au total, 11 616 € ont été récoltés grâce à la mobilisation et au soutien financier de 252 contributeurs qui seront pour la plupart les tous premiers abonnés de la première plateforme française 100% musiques saturées. L’équipe de The Pit remercie chacun d’entre eux puisqu’ils ont chacun contribué à son lancement à l’automne 2021. Aussi, chaque contribution au-delà des 10 000 € de l’objectif initial de la campagne de crowdfunding (jusqu’aux 116% qu’elle a atteint) permet aujourd’hui l’amélioration technique de la plateforme et l’acquisition de nouveaux contenus.

The LIVE HELL ON DEMAND Rammstein IRON
(Image promotionnelle de la campagne ulule non contractuelle de la version finale)

Les contributions étaient adaptées à chaque bourse : de l’euro symbolique à 250€ ; l’unique contrepartie à 666€ ayant été prise. La contreparties « Hangar 18 » pour 18 € offrait un mois d’abonnement à la plateforme. Les contreparties « Headbanging » pour 30€ et « The Shredder » pour 55€ offraient 2 mois d’abonnement. Les contreparties « Wall of Death », « Circle Piiiit » pour 150€ et « Trve Fan » pour 250€ offraient 3 mois d’abonnement. Outre l’abonnement à la plateforme The Pit edition – Hell On Demand, la campagne ulule offrait de nombreuses autres contreparties : du merchandising (des stickers, un patch, un tee-shirt, un sweat-shirt, un poster drapeau), 💿 deux DVD, 📕 l’un des deux ouvrages de Corentin Charbonnier et même 🎁 une Headbanger Box.

Klone aux Lunatiques

Klone défendait sur scène son dernier album Le Grand Voyage et et se produisait en tête d’affiche (avec Psykup) de la troisième édition des Lunatiques à Pacé (35) près de Rennes, le samedi 2 octobre 2021 à 20h45, aux côtés de NerzhPoint Mort, Appalooza, Psykup et Obsidian. Le festival des Lunatiques est organisé par le collectif Tout Rennes Sature.

📸 Voici un retour en images sur le concert de Klone aux Lunatiques 2021 par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le groupe de metal progressif Klone est né voici déjà maintenant vingt-deux ans des cendres d’un autre groupe : Sowat qui a existé de 1995 à 1999 et a sorti un album Korzeam en 1997. Klone a été fondé par le guitariste Guillaume Bernard, Matthieu Metzger et d’autres musiciens en 1999 à Poitiers dans la Vienne (86) en Nouvelle-Aquitaine. Klone est aujourd’hui formé par Yann Ligner au chant depuis 2004, Jean-Etienne Maillard à la basse depuis 2006, Florent Marcadet à la batterie depuis 2007, Aldrick Guadagnino depuis 2012 et depuis toujours, par Guillaume Bernard aux guitares et Matthieu Metzger aux samplers aux claviers et au saxophone. Klone a déjà sorti six albums studio : Duplicate en 2004 chez Musicast Distribution, All Seeing Eye en 2008 et Black Days en 2010 chez Season of Mist, The Dreamer’s Hideaway en 2012 chez Klonosphère, Here Comes The Sun en 2015 chez Verycords et Le Grand Voyage en 2019 chez Kscope Music.

Le prestigieux catalogue du label Kscope Music compte des groupes tels Anathema, Steven Wilson, Porcupine Tree, Tesseract, Gong, Katatonia, Ulver, etc… Le mixage de l’album Le Grand Voyage a été confié à Francis Castes du studio Sainte Marthe à Paris. Morgan Berthet de (Myrath et Kadinja) en a enregistré les parties de batterie en studio. 

💿 Alive, le nouvel album live de KLONE est paru le vendredi 11 juin 2021 via Kscope Music.

🎥 Le 18 novembre 2020, est paru un clip vidéo avec lyrics d’une reprise de The Doors par Klone du titre The Spy issu de l’album Morrison Hotel (1970).

Au sujet de la reprise de The Spy, Guillaume Bernard, guitariste compositeur de Klone déclare : « J’écoute les Doors depuis que je suis tout petit et cela a baigné une partie de mon enfance . J’adore le côté Shaman et Psyché de leur musique .Je garde aussi beaucoup de souvenirs du film The Doors d’Oliver Stone que j’ai regardé pas mal de fois en étant ado. La chanson The Spy à la base est un titre très blues/piano bar et j’ai voulu en faire un titre à la limite doom avec une atmosphère plus pesante tout en respectant les codes du morceau. J’espère que vous aimerez ce titre autant que nous ! Actuellement nous travaillons sur la suite du Grand Voyage en préparant un nouvel album. Nous sommes impatient de partager tout ça avec vous. »

Guillaume Bernard annonce ainsi un nouvel album en préparation. 

💿 Le dernier et sixième album studio, Le Grand Voyage de Klone est paru en vinyle, voici déjà deux ans, le vendredi 20 septembre 2019 chez Kscope Music.

🎥 Le clip Silver Gate issu du Grand Voyage de Klone est paru en avril 2020 et a été classé deuxième aux France Metal Awards 2020 dans la catégorie « hard ».

Comble de l’ironie, Le Grand Voyage a peu voyagé puisqu’il a peu bénéficié de sa tournée d’appui en raison de la crise sanitaire mondiale actuelle. Beaucoup de dates ont été annulées, à l’instar de la date parisienne à la Maroquinerie avec Klone, Uncut et Howard qui était programmée au samedi 18 avril 2020, qui a été repoussée au samedi 10 octobre 2020 puis annulée.

Klone était aussi programmé au Motocultor qui a annulée son édition 2020 et son édition 2021. Néanmoins, Klone a participé à l’Émission Live du Motocultor avec Druids of the Gué Charette, Luc Arbogast PLANTEC et SETH. L’émission a été tournée à L’ECHONOVA à Saint-Avé près de Vannes dans le Morbihan (56) là où a eu lieu la toute première édition du Motocultor Festival en 2007. Ainsi, cinq groupes français chers au Motocultor dont Klone ont joué l’un de leurs morceaux sur la scène de L’ECHONOVA ; une scène qui était décorée pour l’occasion par les œuvres du Naïa Museum de Rochefort-en-Terre (56). L’émission relate des concerts, des anecdotes, des souvenirs de festivals et quelques informations sur les futurs projets du Motocultor. La Première de l’Émission Live du Motocultor a été diffusée sur la page Facebook du Motocultor le jeudi 19 août à 19h30.

Klone était aussi programmé lors des Concerts sauvages du Ferrailleur  le dimanche 26 septembre 2021. La date initiale du dimanche 20 juin 2021 avait été repoussée de trois mois en raison d’un arrêté préfectoral. Le groupe poitevin de metal progressif s’était déjà produit dans la salle nantaise du Ferrailleur puisqu’il clôturait la cinquième édition du Nantes Metal Fest au Ferrailleur à Nantes (44), le samedi 10 décembre 2016 à 22h35.

Appalooza aux Lunatiques

Fort de son nouveau line-up, le power trio de stoner rock d’origine brestoise, Appalooza défendait enfin sur scène son nouvel album The Holy Of Holies lors de la troisième édition des Lunatiques à Pacé (35) près de Rennes, le samedi 2 octobre 2021 à 19h15, aux côtés de NerzhPoint Mort, Klone, Psykup et Obsidian. Le festival des Lunatiques est organisé par le collectif Tout Rennes Sature.

📸 Voici un retour en images sur le concert de Appalooza aux Lunatiques 2021 par Kevin Le Corre pour Culture METAL 🤘

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le groupe s’est formé en avril 2011 autour du duo noyau fondateur : Vincent à la batterie et Sylvain au chant et à la guitare. En janvier 2018, Appalooza a sorti un premier album éponyme. Depuis juin 2020, Adriena remplacé Tony à la basse.

💿 Le second album de AppaloozaThe Holy Of Holies est paru le vendredi 5 février 2021.

La couverture de l’album a été réalisée par Wild Horse Artworks.

📸 Retour souvenir en images sur le concert de Appalooza au Samaïn Fest 2018 par Amandine Briche pour Culture METAL 🤘

Court Métrange 2021 : les coups de cœur de Culture METAL

Court Métrange, le festival international du court-métrage insolite et fantastique de Rennes se poursuit en ligne via la plateforme partenaire Spamflix jusqu’au dimanche 10 octobre à minuit 🕛

Et au cas où vous auriez tout raté de Court Métrange à Rennes et de Court Métrange en ligne et qu’il ne vous reste que vos yeux pour pleurer 😭 Je vous ai mis en lien viméo dans l’article No, I Don’t Want To Dance de Andrea VINCIGUERRA (02’39  2019 • Royaume-Uni 🇬🇧 Italie 🇮🇹) puisqu’il s’agit de l’un de mes coups de cœur 💔 Court Métrange 2021.

No, I Don’t Want To Dance avait été programmé par Arte dans l’émission du court-métrage Court Circuit, tout comme Mondo Domino de SUKI (06’15 • 2021 • France 🇫🇷)

Mondo Domino entrait dans la compétition internationale de Court Métrange et était projeté lors de la séance Rixes en tous genres du samedi 2 octobre à 19h 🕖 Des arbres qui sont abattus à coups de tronçonneuse par des bûcherons serviront au décor de la Paris Fashion Week. Une désastreuse réaction en chaîne se produit alors au son du Boléro de Ravel… Le court-métrage Mondo Domino et l’entretien avec Suki, son réalisateur restent d’ailleurs visibles et disponibles sur arte.tv jusqu’au 26 mars 2022 👉 https://www.arte.tv/fr/videos/093613-000-A/mondo-domino/

Lors de la dix-septième édition du festival international du court-métrage insolite et fantastique de Rennes Court Métrange, 64 courts-métrages issus de trois années de production (2019-2020-2021) et en provenance d’une vingtaine de pays entraient en compétition. 

Au-delà de la thématique de la dix-septième édition de Court Métrange, du Diable, des Enfers et des possessions démoniaques, à l’honneur lors de la séance inaugurale de la compétition internationale On Satan Au Pire le mardi 28 septembre à 21h et lors de la séance Best Of Possession Démoniaques le dimanche 3 octobre à 19h30, deux thématiques traversaient l’ensemble des dix séances de la compétition internationale de Court Métrange : d’une part la nourriture très au-delà de la séance La Grande Bouffe du jeudi 30 septembre à 21h30 et d’autre part et la maternité et la féminité au-delà de la séance Mommy Blues du mercredi 29 septembre à 21h30. Alors pour quelle(s) raison(s) la nourriture a-t-elle pris une place prépondérante parmi les sujets abordés ? Est-ce une séquelle laissée par le confinement de printemps 2020 quand nos libertés individuelles étaient limitées, qu’on avait juste le droit de manger et de s’acheter à manger 🍽 et qu’on avait même peur de tout finir obèses.

Par ailleurs, le confinement de printemps 2020 n’a pas été suivi d’un baby boom, mais à l’inverse d’un recul des naissances. Est-ce encore là une séquelle laissée par la pandémie quand le désir de maternité dans la société est mis en question et en doute ? La femme n’a pas à être assignée et asservie à son rôle de mère. D’ailleurs, c’est ce que nous montre et nous démontre la sélection de Court Métrange 2021. Dans l’ensemble des courts-métrages, la plupart des personnages principaux sont des personnages féminins ; et pas seulement des mères, loin s’en faut !

Or, l’évènement qui ouvrait la dix-septième édition de Court Métrange était une table-ronde Cinéma Horrifiquement Correct avec trois créatrices web Éleonore Tain (Léo Iurillo/La Bobine Hurlante), Judith Beauvallet (Demoiselle d’Horreur) et Jessica Micheneau (Bon Chic Bon Genre), le mercredi 22 septembre 2021 à 18h 🕕 à la Maison Internationale de Rennes (MIR). Les trois créatrices web interrogeaient les notions de politiquement correct, de cancel culture et de male gaze (terme issu des gender studies) dans le cinéma de genre.

Outre le palmarès de la cuvée Court Métrange 2021, de nombreux courts-métrage de la sélection Court Métrange 2021 ont retenu mon intérêt. Or, les films primés ne sont pas forcément ceux que j’ai préféré. S’il fallait que je retienne un court-métrage de chacune des dix séances, il en serait ainsi :

Who Goes There ? de Astrid THORVALDSEN 🇬🇧

De la séance inaugurale de la compétition internationale de Court Métrange : On Satan Au Pire, le mardi 28 septembre à 21h 🕘 une séance d’ailleurs très cohérente, dans la thématique de la dix-septième édition de Court Métrange, celle du Diable, des Enfers et des possessions démoniaques en écho à la dernière séance du festival Best Of Possessions Démoniaques le dimanche 3 octobre à 19h30 🕢 et sans doute la meilleure de la compétition de cette dix-septième édition – je retiendrai le court-métrage Who Goes There ? de Astrid THORVALDSEN (24’00  2020 • Royaume-Uni 🇬🇧) pour son aspect historique et cinématographique qui tendrait volontiers vers le long-métrage.

No, I Don’t Want To Dance de Andrea VINCIGUERRA 🇬🇧 🇮🇹

No, I Don’t Want To Dance représente-t-il les dangers de la danse ou celle de l’isolement des individus au sein même du groupe ? De la séance d’animation de la compétition internationale de Court Métrange : Ô Bal Démasqué, le mercredi 29 septembre à 19h 🕖 – une séance assez hétéroclite même si tous les films sont animés, je retiendrai le court-métrage No, I Don’t Want To Dance de Andrea VINCIGUERRA (02’39  2019 • Royaume-Uni 🇬🇧 Italie 🇮🇹) pour son humour et son format très court en ponctuation et point (de suspension ?) de la séance d’animation. En effet, quasi chacune des dix séances de films courts en compétition comptait au moins un film d’animation. No, I Don’t Want To Dance ne m’était pas tout à fait inconnu puisqu’il avait été programmé par Arte, comme Mondo Domino de SUKI (06’15 • 2021 • France 🇫🇷) d’ailleurs de la séance Rixes en tous genres du samedi 2 octobre à 19h 🕖

La Nourrice de Arnold DE PARSCAU 🇫🇷

De la séance Mommy Blues du mercredi 29 septembre à 21h 🕘 – une séance sur le thème de la maternité – je retiendrai pour son esthétisme le court-métrage La Nourrice de Arnold DE PARSCAU (15’53  2021  France 🇫🇷) à la croisée de deux thématiques récurrentes à la cuvée 2021 de Court-Métrange : la maternité et de la nourriture.

Crawler de Ivan RADOVIC 🇸🇪

De la séance Drôles d’Oiseaux du jeudi 30 septembre à 19h 🕖 – pas de coup de cœur – je retiendrai puisqu’il en faut en, le court-métrage Crawler de Ivan RADOVIC (07’00 • 2020 • Suède 🇸🇪) pour son aspect chirurgical. Quand la science se rend à l’évidence de l’étrange.

Nouvelle Saveur De Merryl ROCHE 🇫🇷

De la séance La Grande Bouffe du jeudi 30 septembre à 21h 🕘 une séance d’ailleurs très cohérente sur le thème de la nourriture ; un thème hyper récurrent à la cuvée 2021 de Court-Métrange. La séance était ponctuée de quelques farces entre des drames. Je retiendrai le court-métrage Nouvelle Saveur De Merryl ROCHE (24’15  2019  France 🇫🇷) dans le genre du cinéma français (de genre ?) qui tendrait volontiers vers le long-métrage s’il creusait davantage la psychologie du personnage principal de Marie et de son rapport avec son père.

Something Doesn’t Feel Right de Fergal Costello 🇮🇪 MÉTRANGE SHADOWS

De la séance Rencontre d’un autre type du vendredi 1er octobre à 19h 🕖- une séance qui a beaucoup plu au jury semble-t-il car sur les six, trois courts-métrages ont été primés – je rejoindrai le choix d’Aurélien Zimmermann de Shadows et retiendrai le court-métrage Something Doesn’t Feel Right de Fergal Costello (09’19 • 2019 • Irlande 🇮🇪) pour son humour et sa parodie des films d’horreur de type slasher movies. Le court-métrage Something Doesn’t Feel Right de Fergal Costello a reçu le le MÉTRANGE SHADOWS et sera diffusé sur la plateforme de screaming Shadows.

Together de Ryan OKSENBERG 🇺🇸

De la séance Hard Corps du vendredi 1er octobre à 21h 🕖 – une séance qui a aussi inspiré le jury puisqu’il a choisi l’un des cinq courts-métrages de la séance, soit Friandise de Rémy Barbe pour le GRAND PRIX COURT MÉTRANGE – je retiendrai Together de Ryan OKSENBERG (19’11  2019  États-Unis 🇺🇸) autant pour son côté dramatique qu’humoristique.

De la séance Le Réel Ment du samedi 2 octobre à 17h30 🕠- une séance très douce et grand public – j’ai aimé tous les films. Le film que j’ai le plus aimé est… Choix cornélien ! Je réfléchis et vous redis.

The Hauted Swordman de Kevin Mc TURK 🇺🇸

De la séance Rixes en tous genres du samedi 2 octobre à 19h 🕖 une séance très hétéroclite, je retiendrai le court-métrage The Hauted Swordman de Kevin McTURK (16’33  2019  États-Unis 🇺🇸) pour son animation sublimissime. Cependant, le court-métrage semble le prélude d’un long-métrage et donne très envie à la spectatrice que je suis d’avoir la suite des aventures du samouraï en quête de vengeance et de son compagnon de route : une tête coupée et maudite…

De la séance Récré Sang Défonce du samedi 2 octobre à 21h30 🕤 – la séance thrash en compétition pour le prix du public, contrairement à la séance de 17h30 🕠 je n’ai aimé aucun film. Le film que j’ai le moins détesté est… Choix cornélien ! Je réfléchis et vous redis. Pour information, le prix du public a été attribué à Nox Insomnia de Guy CHARNAUX (07’53 • 2019  Brésil 🇧🇷). 👇

The Karman Line de Oscar SHARP 🇬🇧

Au-delà de la compétition de courts-métrages, Court Métrange nous présentait le dimanche 3 octobre 2021 trois séances « best of » avec le meilleur de Court Métrange à 11h 🕚 où j’ai versé, comme à chaque fois, une larme 😢 pendant le film The Karman Line de Oscar SHARP (24’00  2014  Royaume-Uni 🇬🇧) quand l’épuisement et l’aboutissement de festival amplifie chaque émotion…

Énorme coup de cœur 💔 de Court Métrange, The Karman Line avait non seulement remporté le Grand Prix Court Métrange 2015, soit la récompense de la meilleure réalisation de la compétition internationale à l’unanimité du jury, mais aussi le Métrange du jeune public de collégiens et le Métrange France Télévision : The Karman Line avait ainsi été diffusé en exclusivité sur la chaîne France 2 dans le cadre de l’émission Histoires courtes

En point final à la compétition de courts-métrages, Court Métrange nous présentait la séance palmarès des films primés de la cuvée 2021, le dimanche 3 octobre à 18h 🕚 Dans mon article Palmarès Court Métrange 2021, je vous cite et vous commente les courts-métrages qui ont été primés par le Jury dont j’ai nommé les prestigieux membres de la dix-septième édition du festival Court Métrange.

Au-delà de la compétition de courts-métrages et dans la continuité de la thématique de sa dix-septième édition, celle du Diable, des Enfers et des Possessions Démoniaques, Court Métrange nous présentait la séance ultime, le dimanche 3 octobre 2021 à 19h30 🕢 Tous les films Best of Possessions démoniques by Court Métrange projetés lors de la séance sont des pépites, sans exception.

The Cleansing Hour de Damien LeVeck 🇺🇸

Je cite The Cleansing Hour de Damien LeVeck (18’17 • 2016 • États-Unis 🇺🇸) que j’avais à l’époque cité comme l’un mes coups de cœur Culture METAL 💔Court Métrange 2017. Je signe et persiste ! Histoire d’exorcisme, c’est un film critique des émissions de télévision américaines qui traitent du paranormal : fiction, fantasme ou réalité ?

En conclusion, je féliciterai la dix-septième édition de Court Métrange pour la qualité des films sélectionnés et projetés mais aussi et surtout pour la cohérence de son édition ancrée dans (ou hantée par) sa thématique du Diable, des Enfers et des Possessions Démoniaques, d’abord avec son exposition Le Diable Au Corps, ensuite avec ses trois soirées Long Métrange à l’ArvorLa Main du Diable de Maurice Tourneur, le vendredi 24 septembre à 21h 🕘 ; L’Exorciste de William Friedkin, le samedi 25 septembre à 21h 🕘 et Liberami de Frederica Di Giacomo, le dimanche 26 septembre à 18h 🕕 et enfin avec sa compétition internationale qui était encadrée par la séance d’inauguration On Satan Au Pire le mardi 28 septembre à 21h 🕘 et la séance de clôture Best of Possessions démoniques le dimanche 3 octobre 2021 à 19h30 🕢

À l’année prochaine, amis métrangiens 😱

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑