Recherche

Culture METAL

Webzine

Date

7 novembre 2020

The Nightstalker RPG

« Le jeu de rôle où des démons s’allient aux anges pour lutter contre Lucifer…« 

The Nightstalker est un projet entre jeu de plateau, littérature et metal qu’a crée Steve Fabry, bassiste et chanteur belge des groupes de black metal Sercati. The Nightstalker rpg (role-playing game) où l’on joue des anges ou des démons dont certains ont renié leur allégeance à Lucifer, mais aussi d’autres créatures spirituelles dans la guerre secrète entre le Paradis et l’Enfer pour laquelle le champ de bataille principal n’est autre que notre bonne vieille Terre. Steve Fabry tire son inspiration des paroles des chansons de son groupe de black metal Sercati et de son roman Le journal du Nightstalker.

Editions Stellamaris

Il ne reste plus que quelques heures pour soutenir le projet et participer à la campagne de financement participatif sur ulule 👉 https://fr.ulule.com/the-nightstalker-rpg/

Born To Burn : nouvel album !

💿 Born To Burn sort Money Can’t Be Eaten, son second album, aujourd’hui même, ce samedi 7 novembre 2020. Le second opus fait suite au premier album Welcome to Reality, sorti en 2016 chez Dooweet, dont la tournée avait débuté avec les 10 ans de Metal’Obs aux côtés de Dagoba et Bukowski et s’était achevée par une programmation au Metal Corner du Hellfest en 2017.

https://borntoburn.bandcamp.com/

Born To Burn, le groupe de metal hardcore originaire de Tours (« du metal HxC à la sauce Tourangelle, aux influences de heavy/fusion/thrash des 90’s et du HxC des plus grands crus » depuis 2013) avec Ted au chant, NoNo à la guitare rythmique, Jyhell à la guitare lead, Jo à la basse et Tom à la batterie, ouvrait les hostilités de la soirée du vendredi 10 mai 2019 (17h30-18h15) sous un soleil timide, au festival Metal Culture(s) à Guéret en Creuse. Une belle dynamique de groupe sur scène !

📸 Voici un retour en images sur le concert de Born To Burn au Metal Culture(s) IX par Culture METAL Lire la suite

Powered by WordPress.com. Thème Baskerville par Anders Noren.

Retour en haut ↑