Recherche

Culture METAL

Webzine

Date

6 novembre 2020

Déluge : Ægo Templo

💿 Déluge sort Ægo Templo, son second album chez Metal Blade Records, aujourd’hui même, ce vendredi 6 novembre 2020. 

Déluge, Ægo Templo, Metal Blade Records

📸 Photographie de l’article : Benjamin Marchal de Déluge au Nantes Metal Fest 2019 par Jeremie Foucher de Circle Pit Of Photography pour Culture METAL. 

Déluge, le groupe de « vntrve french black metal » originaire de Metz a été fondé en 2013 et est formé par Frédéric Franczak à la basse, Benjamin Marchal à la batterie, Richard De Mello et François-Thibaut Hordé aux guitares et Maxime Febvet au chant.

En 2015, Déluge a sorti un premier album Æther chez Les Acteurs De L’Ombre Productions. Depuis, le groupe français a participé à de nombreux festivals en France et à l’étranger, dont le Metal Culture(s) 2016, le Bang Your Head Luxembourg Festival 2016, le Hellfest 2017, l’Xtreme Fest 2017, le Motocultor 2017, le LADLO Fest le 7 octobre 2018, le Brutal Assaut 2019, le Summer Breeze 2019 et le Nantes Metal Fest le vendredi 6 décembre 2019, dernier concert du groupe en date.

En 2020, Déluge sort un second album Ægo Templo, son second album chez Metal Blade Records.

La tournée franco-suisse Spirituality And Distrorsion d’Igorrr avec lequel Déluge partageait l’affiche a été annulée en raison de la crise sanitaire actuelle mondiale. Néanmoins, Déluge se produira en 2021 au Metal Days en Slovénie 🇸🇮 la dernière semaine de juillet ainsi qu’à l’Amarok Metal Fest à Aigrefeuille-sur-Maine (44) le samedi 28 août 2021.

Sólstafir : nouvel album !

💿 Sólstafir sort Endless Twilight of Codependent Love, son nouvel et septième album chez Season of Mist, aujourd’hui même, ce vendredi 6 novembre 2020. 

Solstafir-Endless-Twilight-of-Codependent-Love-1500X1500px-300dpi-RGB
L’artwork, Lady of the Mountain (Fjallkonan), symbole de l’Islande et frontispice des Légendes islandaises du folkloriste islandais Jón Árnason, a été peinte en 1864 par Johann Baptist Zwecker, illustrateur allemand de livres et de magazines. 

Sólstafir célèbre ainsi ses vingt-vingt ans d’existence. Le groupe qui a été fondé en Islande en  par trois amis : le guitariste/vocaliste Aðalbjörn Tryggvason, le bassiste Halldór Einarsson et le batteur Guðmundur Óli Pálmason, enregistre dans l’année ses premières démos : Í Norðri et Til Valhallar. En 1999, Halldór quitte le groupe. Sólstafir recrute alors le bassiste Svavar Austmann et enregistre en studio son premier album Í Blóði og Anda qui ne sortira qu’en 2002 chez Ars Metalli. Sólstafir se produit sur scène en Islande et recrute un second guitariste, Sæþór Maríus Sæþórsson. Le groupe alors quatuor enregistre une nouvelle démo en 2002 qui sortira sous le titre Black Death: The EP. Sólstafir se fait un nom sur la scène metal européenne lors de premiers concerts hors d’Islande, comme au Danemark. En 2005, le groupe islandais signe alors avec un sous-label de Spinefarm Records, éditeur finlandais, Spikefarm Records et sort son deuxième album Masterpiece of Bitterness. En 2007, Sólstafir enregistre son troisième album, à Göteborg en Suède : Köld sort chez Spikefarm Records début 2009. En 2011, le groupe islandais signe avec le label français Season of Mist et sort Svartir Sandar son quatrième album le en Europe et le aux États-Unis. La chanson Fjara se classe en première position dans les classements de ventes islandais. En août 2014, Sólstafir sort Ótta son cinquième album, toujours chez Season of Mist. En, Guðmundur Óli Pálmason annonce son éviction du groupe à la suite d’importants conflits au sein du groupe et sera remplacé par Hallgrímur Jón Hallgrímsson.  , Sólstafir sort Berdreyminn son sixième album, toujours chez Season of Mist. Aujourd’hui même, ce vendredi 6 novembre 2020, Sólstafir sort son nouvel et septième album, toujours chez Season of Mist : Endless Twilight Of Codependent Love a été enregistré au Sundlaugin Studio en Islande par le producteur Birgir Jón Birgisson. Le groupe islandais se démarque pour deux raisons : d’une part, le style musical du groupe a évolué d’un registre black metal à un registre post-rock progressif et atmosphérique et d’autre part, les textes sont écrits et chantés en islandais, la langue maternelle des musiciens. « Sólstafir » signifie d’ailleurs « rayons crépusculaires » en islandais.

📸 Photographie de l’article : Sólstafir, le groupe de post-metal islandais s’est produit pour la seconde fois au Motocultor Festival Open Air sur la Dave Mustage, voici un an, le samedi 17 août 2019 en tout début de soirée (19h25-20h15, sur la même scène et le même créneau horaire qu’en 2015, d’ailleurs) !  Lire la suite

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑