Recherche

Culture METAL

Webzine

Date

17 juin 2019

ISMMS à Nantes

La 4e édition du colloque biennal de l’International Society for Metal Music Studies (ISMMS), se tiendra au Lieu Unique à Nantes du lundi 17 au jeudi 20 juin 2019. Pendant quatre jours, soixante-quinze universitaires de vingt-cinq nationalités différentes et issus de disciplines aussi diverses que la sociologie, la musicologie, la psychologie, l’histoire, le droit, la littérature, la philosophie esthétique ou les gender studies appréhenderont la thématique « locating heavy metal » à partir d’enquêtes de terrain ou d’études de corpus. Peu de géographes ont néanmoins travaillé sur la question.

Après les États-Unis, la Finlande et le Canada, la France accueillera ainsi en juin 2019 en la ville de Nantes et en mode « before Hellfest » le quatrième colloque biennal de référence des metal studies. Association internationale et dynamique collective de recherches en sciences humaines et sociales sur le hard rock, le heavy metal et le metal, l’International Society for Metal Music Studies est né en 2013 dans l’Ohio, lors du premier grand colloque interdisciplinaire sur les metal studies, organisé par l’anthropologue américain à l’Université de Bowling Green, Jeremy Wallach auteur de l’essai Metal Rules the Globe.

Cependant, la recherche sur le metal ne date pas d’hier dans la mesure où le hard rock et le heavy metal sont nés dans les années 1970. Les premiers écrits, surtout issus du champ de la psychologie cognitive, sont apparus une décennie plus tard. « Comme souvent dans les cultures populaires, comme cela a par exemple été le cas avec les jeux vidéo, les premiers travaux étaient ceux de psychologues qui démontrait que le metal était nocif, retrace Gérôme Guibert, sociologue des musiques populaires à la Sorbonne nouvelle et membre fondateur de l’ISMMS. « Ce n’est que dans les années 90 que les chercheurs se sont demandés pourquoi les gens s’intéressaient au metal et à la manière dont ils le percevaient. Les premières enquêtes disaient toutes que les fans de metal étaient des ados, de sexe masculin, hétérosexuels, occidentaux, vivant en périphérie des grandes villes et issus de milieux peu diplômés. Toute l’histoire de la culture metal s’est construite autour du fait que des minorités ont affirmé que cette musique les intéressait aussi. Cela a donné lieu à des analyses pluridisciplinaires. »

Source : https://www.telerama.fr/musique/hellfest-2019-a-nantes,-quatre-jours-de-colloque-pour-etre-incollable-sur-le-metal

L’ISMMS reçoit à chaque nouvelle édition toujours plus de chercheurs et représente de plus en plus de pays. La 4e édition de l’ISMMS accueillera d’ailleurs pour la première fois des chercheurs chinois et taïwanais : Qiran Wang & Jiali Wang de l’Université Normale de Pékin (Beijing Normal University) en Chine, Meng Tze Chu de l’Université Nationale des Arts de Tainan (Tainan National University of the Arts) à Taiwan et Jo Yao Huang de l’Université National de Taiwan (National Taiwan University) !

« Le signe que le metal est partout et fait désormais l’objet d’études dans le monde entier. » se réjouit Gérôme Guibert. Aussi, l’ISMMS témoigne de la légitimité et de la richesse des metal studies. « Cela s’institutionnalise, il commence à y avoir des cours en université, des journées d’études ; une revue spécialisée Metal Music Studies a été créée en 2015… Aujourd’hui, beaucoup d’étudiants se lancent dans des thèses sur le metal, dans de nouvelles disciplines. Après 2010, nous avons vu émerger des chercheurs en musicologie, et maintenant, il y en a même en littérature, qui travaillent sur les paroles des groupes ! Quelque chose est en train de se passer. » 

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Programme complet et informations ici.

 

Lundi 17 juin 2019 

Session 3 : Normes & identités (16h45 à 18h15)

Marion Braun de l’Université Toulouse 2 🇫🇷 : L’identité et le sens du patriotisme dans la musique metal.

Ingrid Plivard de l’Université Catholique de l’Ouest 🇫🇷 : Les stratégies identitaires chez les fans de metal au mitan de la vie.

Corentin Charbonnier de l’Université de Tours 🇫🇷 : Approche socio-anthropologique du Hellfest : un pèlerinage pour metalheads aux rituels institutionnalisés.

https://culturemetal.com/2019/06/19/le-hellfest-un-pelerinage-pour-metalheads/

 

Mardi 18 juin 2019

Session 5 : Metal & Genre I (9h-10h30)

Charlène Benard de l’Université Paris 3 – Sorbonne-Nouvelle 🇫🇷 :  « Du metal à chanteuse » ? Une étude sur l’articulation entre « femmes » et « metal symphonique » dans la presse spécialisée française des années 2010.

Session 8 : Les caractéristiques des scènes locales du metal III (10h30-12h)

Qiran Wang & Jiali Wang de l’Université Normale de Pékin (Beijing Normal University) Chine 🇨🇳 : « Discreet Aristocrat » : A Quantitative Survey on Heavy Metal Heads in Universities in China ; « Aristocrate discret »: une étude quantitative sur les métalleux dans les universités en Chine.

Session 10 : Normes et censure (14h45 à 16h15)

Meng Tze Chu de l’Université Nationale des Arts de Tainan (Tainan National University of the Arts) à Taiwan 🇹🇼 : « Running ‘gently’ with the devil » – « Yamaha Band Explosion » as a Moral Regulation on Heavy Metal in Taiwan in the late 1980’s ; « Running ‘gently’ with the devil » – « Yamaha Band Explosion » telle une régulation morale sur le heavy metal à la fin des années 80.

Session 11 : « Live music & places »  (16h30-18h)

Sophie Turbé de l’Université de Lorraine 🇫🇷 : La production des scènes locales de musique metal en France : pratiques amateurs, réseaux et territoires. Ethnographie multi-localisée : trois scènes locales en France.

 

Mercredi 19 juin 

Session 16 : Les caractéristiques des scènes locales du metal IV (10h30-12h)

Jo Yao Huang de l’Université National de Taiwan (National Taiwan University) 🇹🇼 : Singing Whose Voice : The Construction Of Cultural Identity in Taiwanese Heavy Metal Music ; Singing Whose Voice : la construction de l’identité culturelle dans la musique heavy metal taïwanaise.

Session 17 : Black Metal : Tradition & Transgression (15h-16h30)

Laurent Beauguitte & Hugues Pecout (géographes au CNRS) 🇫🇷  : Trois cercles NSBM, entre ancrage local et réseaux mondiaux.

 

www.francemetalstudies.org

 

 

Fange au Metal Culture(s) IX

Fange, le groupe rennais de « harsh & sludgy death » se produisait au festival Metal Culture(s) IX à Guéret en Creuse, le samedi 11 mai 2019 (19h15-20h05) et se produira dans deux mois, au Motocultor le vendredi 16 août 2019. En attendant, voici un retour en images sur le concert de Fange au Metal Culture(s) par Culture METAL ! Lire la suite

Powered by WordPress.com. Thème Baskerville par Anders Noren.

Retour en haut ↑